Leveaux, argent content

  • A
  • A
Leveaux, argent content
Partagez sur :

Deux ans après sa dernière médaille individuelle, Amaury Leveaux a renoué avec le podium dans un grand championnat international. Dimanche, à Szcezcin, au dernier jour de l'Euro en petit bassin, le protégé de Philippe Lucas a arraché l'argent en finale du 50m papillon (22"74) et offert in extremis à l'équipe de France sa seule et unique médaille de la compétition.

Deux ans après sa dernière médaille individuelle, Amaury Leveaux a renoué avec le podium dans un grand championnat international. Dimanche, à Szcezcin, au dernier jour de l'Euro en petit bassin, le protégé de Philippe Lucas a arraché l'argent en finale du 50m papillon (22"74) et offert in extremis à l'équipe de France sa seule et unique médaille de la compétition. Il ne s'agit bien sûr que des Championnats d'Europe en petit bassin, mais dans la situation d'un Amaury Leveaux engagé dans une quête hypothétique de son meilleur niveau, la médaille d'argent du Parisien décrochée ce dimanche, à Szcezcin, a valeur d'espoir. On n'avait plus vu le grand blond sur la « caisse » d'un grand championnat international depuis 2009 et son titre sur 100m nage libre, dernier coup d'éclat signé, déjà en petit bassin, à Istanbul. Au dernier jour de compétition, ce dimanche, le protégé de Philippe Lucas (2e, 22"74), encore bien loin du niveau d'exigence que suppose son ambition de figurer lors des JO de Londres en 2012, aura su améliorer son chrono tout au long de la journée sans pouvoir priver de l'or l'Ukrainien Andriy Govorov (22"70). L'objectif tricolore d'une seule médaille annoncé par le DTN Christian Donzé avant le début des épreuves est donc tenu in extremis. Un bilan que Diane Bui-Duyet n'a pu améliorer. Bien que détentrice depuis 2009 du record du monde de la distance (55"05), la Française échoue au pied d'un podium (4e, 58"05) dominé par Jeanette Ottesen (56"22), créditée de sa 3e médaille d'or en Pologne, devant la Britannique Jemma Lowe (56"67) et l'Italienne Ilaria Bianchi (57"42). Toutes deux qualifiées pour la finale du 100m brasse, dernière opportunité de débloquer le compteur de médailles de l'équipe de France toujours vierge au dernier jour de cet Euro en petit bassin de Szcecin, Sophie De Ronchi et Coralie Dobral n'ont pu s'immiscer sur le podium dominé par la Russe Valentina Artemyeva (1'05"19). Les deux Tricolores se classent respectivement 6e (1'07"43) et 7e (1'07"50). L'Allemagne au top Sur les ailes de ses deux stars, l'Allemagne a fini en trombe l'Euro en petit bassin de Szcezcin ce dimanche. Au dernier jour de compétition, Paul Biedermann, sacré sur 200m nage libre (1'49"92) devant l'Italien Filippo Magnini (1'43"20) et le Hongrois Laszlo Cseh (1'43"71), et Britta Steffen qui, déjà en or sur 100m nage libre, confirme son retour au premier plan sur 50m nage libre (24"01), ont apporté deux nouveaux titres ; auquel la jeune Silke Lippok (17 ans) ajoute un 3e sur 200m nage libre (1'54"08), synonymes de première place pour la Mannschaft au tableau des médailles avec un total de 10 récompenses, dont 7 en or (1 bronze). Un bilan final que complète le Danemark, crédité de 14 médailles (5 or, 7 argent, 2 bronze) et l'Espagne, qui arrache 12 médailles (5 or, 5 argent, 2 bronze). A noter que le pays hôte n'est pas en reste puisque la Pologne, forte d'un nouveau titre sur 100m dos (50"43) pour Radoslaw Kawecki (déjà titré sur 200m dos), amasse 8 médailles, dont 5 en or. Mais la reine de la compétition est sans conteste l'Espagnole Mireia Garcia Belmonte qui compile quatre titres sur 200m 4 nages, 200m papillon, 400m nage libre et, dimanche, 400m 4 nages (4'24"55). N'en déplaise à Yannick Noah...