Letizi: "Je me suis régalé"

  • A
  • A
Letizi: "Je me suis régalé"
Partagez sur :

A bientôt 38 ans, Lionel Letizi a peut-être joué son dernier match en tant que professionnel, mardi face à Lille en demi-finale de la Coupe de France (0-2). Si le portier niçois regrette bien sûr de ne pas terminer sa carrière sur une finale au Stade de France, ce dernier préfère retenir l'excellent parcours de son club et espère bien faire une dernière apparition en championnat.

A bientôt 38 ans, Lionel Letizi a peut-être joué son dernier match en tant que professionnel, mardi face à Lille en demi-finale de la Coupe de France (0-2). Si le portier niçois regrette bien sûr de ne pas terminer sa carrière sur une finale au Stade de France, ce dernier préfère retenir l'excellent parcours de son club et espère bien faire une dernière apparition en championnat. Quel est votre sentiment après cette rencontre ? Je suis forcément déçu. Nous sommes tombés contre une bonne équipe de Lille. On prend deux buts aux pires moments, le premier qui intervient dans une bonne période niçoise et le second qui casse tous nos plans pour la deuxième période. Après, on ne peut pas avoir grand-chose à se reprocher. Qu'est-ce qui a manqué à cette équipe de Nice ? On a manqué de réalisme, contrairement aux Lillois qui ont marqué sur leurs deux seules véritables occasions. On a essayé de les bouger en deuxième mi-temps, mais on n'a pas réussi à faire la différence. Quel a été le discours de votre entraîneur, Eric Roy, à la mi-temps ? De faire attention de ne pas en prendre un rapidement en seconde période (rires). On a réussi à les bouger, on tape même la barre, mais ça n'a pas suffi. "J'aurais pu aussi m'arrêter à Créteil" C'était peut-être votre dernier match... Oui, même s'il reste encore un mois de compétition. Je me dois d'être professionnel jusqu'au bout. Si on prend rapidement les derniers points dont on a besoin pour se sauver, je pourrais peut-être jouer un dernier match. Mais je ne vais pas le demander, ce n'est pas moi qui décide. Vous vous attendiez peut-être à une autre sortie ? Je suis très déçu, mais ce soir c'était tout de même une belle fête. Une belle affiche dans un stade plein. Je me suis régalé tout au long de ce parcours en Coupe de France et je n'oublie pas que si j'aurais pu finir au Stade de France, j'aurais pu aussi m'arrêter en 32èmes de finale face à Créteil (L'OGC Nice s'était qualifié aux tirs au but) Je tiens à remercier tous les gens et les joueurs qui m'ont soutenu.