Les Warriors remportent le combat

  • A
  • A
Les Warriors remportent le combat
Partagez sur :

NBA - Malgré un effectif miné par les blessures, les Warriors ont signé une brillante victoire sur le parquet des Mavericks (111-103).

Disposant seulement de six joueurs opérationnels, Golden State a réussi l'exploit d'aller s'imposer sur le parquet de Dallas (111-103), mardi. Les Warriors, emmenés par un Monta Ellis des grands jours, ont notamment fait la différence dans le dernier quart-temps.LE MATCH : MAVERICKS - WARRIORS 103-111Ça pour une surprise, c'est une grosse surprise. Un exploit, même. Les Warriors, pourtant encore bien mal embarqués depuis le début de la saison, se sont imposés sur le parquet de l'une des équipes en forme, Dallas, la nuit dernière (111-103). Le tout sans Andris Biedrins, Raja Bell, Corey Maggette, Ronny Turiaf, Kelenna Azubuike ou encore CJ Watson, tous blessés ! Sans oublier leur coach, Don Nelson, victime d'une pneumonie et resté à Oakland... C'est dire si la performance de Golden State, qui a évolué avec seulement six joueurs actifs, est remarquable ! D'autant plus que les Mavericks restaient sur cinq victoires consécutives et n'avaient perdu qu'une seule fois à domicile cette saison, devant Washington, en tout début d'exercice (91-102).Cette incroyable victoire, les Warriors la doivent à leur combativité de chaque instant mais aussi à un Monta Ellis au sommet de son art. Le meneur de jeu de la franchise californienne a compilé 37 points, 8 passes décisives et 4 rebonds pour faire couler les Mavs. Ses 11 pertes de balles n'ont finalement pas eu de grosses conséquences... Pourtant, le public de l'American Airlines Center pensait bien voir leurs petits protégés mettre la main sur une onzième victoire lorsque les Texans menaient encore de sept points à seulement neuf minutes du buzzer. Mais les coéquipiers de l'Allemand Dirk Nowitzki, encore une fois le joueur le plus prolifique de son équipe avec 28 points et 10 rebonds, n'ont pas réussi à tuer le match et ont, surtout, été incapables de stopper l'élan dans les dernières secondes du rookie Stephen Curry (18 points, 6 passes, 4 rebonds) et d'Anthony Morrow, lui aussi pour beaucoup dans le succès des Warriors (27 points et 9 rebonds). Resté à la maison, coach Don Nelson a dû apprécier. Rodrigue Beaubois, auteur de 8 points en 20 minutes, un petit peu moins.Les FrançaisOutre Rodrigue Beaubois, battu avec les Mavs par Golden State privé de Ronny Turiaf (voir ci-dessus), seul Johan Petro était en mesure de fouler les parquets de la Ligue nord-américaine mardi. Mais l'intérieur des Nuggets n'a pas été utilisé par George Karl lors de la dixième victoire de la saison des joueurs du Colorado sur les Nets (101-87).