Les Verts répondent à Nicollin

  • A
  • A
Les Verts répondent à Nicollin
Partagez sur :

Coup de chaud entre Montpellier et Saint-Etienne ! Au lendemain des propos peu amènes de Louis Nicollin à l'adresse des dirigeants stéphanois - "C'est un ramassis de bons à rien" -, ces derniers ont décidé de porter plainte pour "injures publiques". En cause, la non-qualification du Brésilien Vitorino Hilton pour le dernier ASSE-Montpellier (1-1) pour cause de non-validité de sa licence.

Coup de chaud entre Montpellier et Saint-Etienne ! Au lendemain des propos peu amènes de Louis Nicollin à l'adresse des dirigeants stéphanois - "C'est un ramassis de bons à rien" -, ces derniers ont décidé de porter plainte pour "injures publiques". En cause, la non-qualification du Brésilien Vitorino Hilton pour le dernier ASSE-Montpellier (1-1) pour cause de non-validité de sa licence. Le match entre Saint-Etienne et Montpellier, conclu par un nul 1-1 samedi dernier pour le compte de la 13e journée de Ligue 1, risque de se poursuivre devant les tribunaux. Rappel des faits: peu avant la rencontre, les dirigeants héraultais se sont aperçus de la non-validité de la licence du Brésilien. Joueur extra-communautaire, le Brésilien doit faire revalider sa licence à chaque renouvellement de sa carte de séjour. Chose demandée à la Ligue de football professionnel par Montpellier le 15 septembre dernier, mais la LFP a oublié de traiter le dossier. Le MHSC a lui aussi omis de relancer la Ligue, d'où la non-validité de la licence de l'ancien Marseillais. Ce que Louis Nicollin reproche, très vertement, à Saint-Etienne (un club qu'il ne porte pas forcément dans son coeur, lui le Lyonnais d'origine), c'est d'avoir eu l'intention de porter réclamation au cas où René Girard aurait aligné Hilton. D'où sa violente charge sur RMC: "Saint-Etienne n'est pas un grand club professionnel, c'est un ramassis de bons à rien (...) Porter réclamation alors qu'Hilton est en France depuis dix ans, c'est nous prendre pour des cons. On leur en réservera une un jour parce que dans la vie on se retrouve toujours. Ce sont des enfoirés. Avec Caïazzo, ça ne se serait pas passé comme ça. Mais avec ce Romeyer qui ne ressemble à rien, c'est infâme.""Les insultes ne peuvent tenir lieu d'arguments" Une charge particulièrement violente qui a inévitablement conduit les dirigeants stéphanois à réagir par le biais d'un communiqué: "Suite aux déclarations de Monsieur Louis Nicollin sur RMC, l'AS Saint-Etienne a décidé de déposer plainte pour injures publiques. Les propos vulgaires, injurieux et agressifs du président de Montpellier portent atteinte à l'image de l'ASSE, de ses dirigeants et plus généralement de l'ensemble des personnes qui défendent ses intérêts. Les dirigeants de l'ASSE déplorent que Monsieur Louis Nicollin, coutumier de ce type de dérapages verbaux, ne soit pas non plus conscient de l'impact de ses propos déplacés sur l'image du football en général. Les insultes ne peuvent tenir lieu d'arguments. L'ASSE est consternée par l'attitude de Monsieur Louis Nicollin pour tenter de justifier la décision du staff de Montpellier de ne pas aligner son joueur Vittorio Hilton, dimanche dernier à Saint-Etienne." Et Saint-Etienne de rappeler que c'est bien à Montpellier et non au club forézien qu'incombe la faute ayant conduit à la non-titularisation de Hilton, qui, après s'être assis sur le banc, sera d'ailleurs invité à suivre la rencontre des tribunes, car ne figurant plus sur la feuille de match. "Constatant la non-validité, depuis le 10 octobre, de la licence du joueur en question, les dirigeants de l'ASSE ont pris la peine de se renseigner auprès de la Ligue de Football Professionnel et d'informer les membres de la délégation montpelliéraine de leur décision de poser une réserve. Après avoir essayé par tous les moyens d'infléchir la décision de l'ASSE et fait retarder de sept minutes le coup d'envoi de la rencontre, le staff de Montpellier a finalement retiré le joueur de la feuille de match. L'ASSE n'a fait qu'appliquer le règlement et ne peut être tenue responsable d'une erreur qui incombe à la direction du club montpelliérain." Bref, chacun fourbit ses arguments, il sera ensuite temps de les ressortir devant un tribunal...