Les Verts n'y arrivent plus

  • A
  • A
Les Verts n'y arrivent plus
Partagez sur :

Equipe surprise de ce début de saison, Saint-Etienne n'a plus goûté à la victoire en Ligue 1 depuis cinq matches. Samedi, les Verts ont été battus sur leur pelouse par Lorient (1-2) et s'éloignent du podium. Dans les autres matches de cette 12e journée, Arles-Avignon a décroché son premier succès face à Caen (3-2), alors que Bordeaux a été accroché sur sa pelouse par Valenciennes (1-1).

Equipe surprise de ce début de saison, Saint-Etienne n'a plus goûté à la victoire en Ligue 1 depuis cinq matches. Samedi, les Verts ont été battus sur leur pelouse par Lorient (1-2) et s'éloignent du podium. Dans les autres matches de cette 12e journée, Arles-Avignon a décroché son premier succès face à Caen (3-2), alors que Bordeaux a été accroché sur sa pelouse par Valenciennes (1-1). Le mois de septembre semble déjà bien loin pour l'AS Saint-Etienne. Leaders durant deux journées et vainqueurs de quatre matches consécutifs, les Verts enchaînent désormais les contreperformances. Sans victoire en Ligue 1 depuis quatre matches, deux nuls à domicile face à l'OM et Caen (1-1) et deux défaites à l'extérieur face à Nice (1-2) et Brest (0-2), l'ASSE, qui a reculé en quatrième position à trois points du leader breton avant cette 12e journée, se devait de réagir face à Lorient, samedi à Geoffroy-Guichard. Mais c'est l'inverse qui s'est produit, les hommes de Christophe Galtier ayant concédé leur première défaite de la saison à domicile (1-2). Vainqueurs de la lanterne rouge Arles-Avignon lors de la précédente levée (2-0), les protégés de Christian Gourcuff démarrent tambour battant la rencontre. Francis Coquelin récupère le ballon dans les pieds d'Emmanuel Rivière et sert Morgan Amalfitano. Ce dernier remonte tout le terrain jusqu'à l'entrée de la surface et décale sur sa droite Kevin Gameiro, qui adresse une frappe croisée à ras de terre qui passe entre les jambes de Jérémie Janot (0-1, 22e). Dans la foulée, les Merlus ont l'occasion d'aggraver le score, mais la frappe de Sigamary Diarra n'est pas assez appuyée et facilement captée par le portier forézien (33e), alors que la reprise de volée de Lynel Kitambala passe juste au-dessus (35e). La révolte stéphanoise est plutôt timide, avec une frappe de l'entrée de la surface de Laurent Batlles captée en deux temps par Fabien Audard (38e). Janot: "On s'est fait trimballer" Pour muscler son attaque, Christophe Galtier décide de faire entrer dès le début de la seconde période Bakary Sako à la place de Batlles. Un choix payant puisque, dès son entrée, le jeune joueur de 22 ans pose de gros problèmes à la défense bretonne. Il est d'abord auteur d'un déboulé sur le côté gauche et d'un centre en direction de Bergessio, dont la frappe en pivot est détournée par une superbe parade d'Audard (53e). Le jeu va d'un but à l'autre et Diarra a l'occasion de mettre les siens à l'abri en déboulant sur le côté gauche, mais son tir échoue dans le petit filet, alors que Gameiro était en bonne position au centre. Passés tout près de la correctionnelle, les Verts vont néanmoins trouver les ressources pour réagir. Parfaitement lancé en profondeur par Guirane N'Daw dans le dos de Maxime Baca, Sako trompe Audard d'un tir croisé (1-1, 56e). Les hommes de Christophe Galtier ne sont toutefois pas au bout de leur peine. Amalfitano (64e), puis Gameiro (69e) mettent de nouveau Janot à contribution, mais le capitaine de l'ASSE se montre impeccable dans ses interventions. Hormis une tête dangereuse de Loris Nery sur corner (76e), les Verts sont dominés sur leur pelouse et vont de nouveau craquer. Amalfitano fait encore la différence sur son côté droit et adresse un centre au cordeau pour Gameiro, dont la tête surprend un Janot médusé (1-2, 82e). Pour la première fois cette saison, le club du Forez chute à domicile et recule provisoirement au cinquième rang. "C'est dur, on s'est fait trimballer. Il y a eu des blessés, Sylvain s'est fait mal pendant le match(Marchal, ndlr). On est humble dans la défaite, il va falloir penser à la Coupe de la Ligue dès mardi (à Auxerre, ndlr) et se qualifier. Ils ont eu plus d'occasions dans ce match, ce que je regrette c'est que ce soit Gameiro qui marque de la tête. C'est un grand joueur, il n'y a pas de problèmes mais bon...", reconnaissait Jérémie Janot au micro de Foot +. De son côté, le héros de la soirée côté breton, auteur désormais de six buts en championnat cette saison, savourait sa performance individuelle et celle de sa formation: "Il nous fallait une série pour être lancés. Gagner à l'extérieur nous fait du bien, c'est la première fois de la saison que ça arrive (la première depuis sept mois même, ndlr). On voit qu'on peut faire du jeu et gagner, même si on a manqué beaucoup d'occasions. Il y a eu un temps de rodage, mais maintenant on se connait mieux et on semble bien parti. Il y en a qui m'ont critiqué mais je sais ce que je vaux et j'ai confiance en moi." Désormais 7e au classement, les Lorientais ne sont plus qu'à un petit point de leur adversaire du soir.