Les Verts doivent s'y remettre

  • A
  • A
Les Verts doivent s'y remettre
Partagez sur :

Certes troisième de Ligue 1, Saint-Etienne n'aborde pas pour autant son huitième de finale de Coupe de la Ligue face à Bordeaux en pleine confiance. Seulement auteurs du nul face à Caen samedi (1-1), les Verts comptent sur la Coupe pour se relancer. Christophe Galtier espère surtout gommer les premiers symptômes d'excès de confiance.

Certes troisième de Ligue 1, Saint-Etienne n'aborde pas pour autant son huitième de finale de Coupe de la Ligue face à Bordeaux en pleine confiance. Seulement auteurs du nul face à Caen samedi (1-1), les Verts comptent sur la Coupe pour se relancer. Christophe Galtier espère surtout gommer les premiers symptômes d'excès de confiance. Avec seulement deux points pris lors des trois derniers matches de Ligue 1, les Verts ont un peu perdu de leur éclat. Et malgré l'opportunité de se qualifier pour un quart de finale de Coupe face à Bordeaux mardi, Christophe Galtier va faire tourner suite au match nul face à Caen (1-1), que le coach stéphanois n'a pas forcément bien encaissé. "Notre première mi-temps a été lamentable, pestait-il après la rencontre. Le regret, c'est d'avoir commencé le match à la 46e minute et avec un handicap. Nous n'avons pas le droit de débuter les parties avec un but de retard car nous ne sommes pas dans le match du tout. Mais pas du tout !" A égalité de points avec Marseille et Brest à la deuxième place, Saint-Etienne n'est bien sûr pas en état d'alerte, très loin de là même. Mais la spirale est négative et la réussite moins au rendez-vous, à l'image de ce penalty manqué dans les dernières secondes du temps additionnel par Dimitri Payet contre Caen. Les anciens leaders, qui restaient sur cinq victoires d'affilée de la 4e à la 7e journée, n'ont plus gagné depuis trois rencontres. Dans ce contexte, difficile de savoir si la Coupe de la Ligue arrive à point nommé pour les Verts. Payet suspendu Même face à Bordeaux, pour ce qui demeure une véritable affiche du football français, Christophe Galtier ne devrait en tout cas pas hésiter à faire tourner. Le technicien de l'ASSE ne fait pas exception à la règle et devrait profiter de la compétition chère à la LFP pour donner du temps de jeu à ses habituels remplaçants, surtout en attaque. En effet, Payet et Landrin sont suspendus et s'ajoutent aux absences sur blessure de Guilavogui, Perrin et Bocanegra. Une attaque à trois Saadi-Bergessio-Sako est donc attendue à Geoffroy-Guichard, tandis que le latéral Loris Nery, déjà titulaire samedi, devrait à nouveau apporter sa fraîcheur dès le coup d'envoi. Malgré la contre-performance du week-end dernier, le Chaudron ne devrait pas être rancunier au vu de la jolie poussée des siens en fin de match. Pourtant, Galtier semblerait presque demandeur d'une ambiance un peu moins conciliante, afin de ne pas trop prolonger l'excès de confiance. "Nous savons d'où nous venons. Ne retombons pas dans ces travers-là. Nous pensions peut-être que les choses allaient se décanter naturellement en fournissant moins d'efforts que d'habitude." D'habitude, les Verts aiment aussi à se reposer - un minimum - sur Dimitri Payet. Privé de son meilleur buteur, Saint-Etienne va aussi passer un test collectif. Mais après tout, le seul match de la saison sans lui s'était bien terminé, lors du tour précédent de Coupe de la Ligue face à Nice (2-0).