Les Verts braquent Lyon

  • A
  • A
Les Verts braquent Lyon
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Saint-Etienne enfonce Lyon sur son terrain (1-0) dans le choc de la 7e journée.

LIGUE 1 - Saint-Etienne enfonce Lyon sur son terrain (1-0) dans le choc de la 7e journée. L'AS Saint-Etienne ne s'arrête plus ! En visite chez leurs meilleurs ennemis lyonnais dans un costume de leader qu'ils n'avaient plus porté depuis 1982, les Verts ont confirmé leurs excellentes dispositions de début de saison et conforté leur première place au classement en signant samedi un succès fracassant à l'occasion de la centième opposition entre les deux équipes. Un derby du Rhône que Dimitri Payet, homme en forme de l'ASSE depuis le début de cet exercice 2010-2011, a fait basculer d'un geste de classe : un coup franc parti se loger dans la lucarne d'Hugo Lloris, impuissant sur ce qui constituera l'unique réalisation de ce match électrique (0-1, 74e). L'Olympique Lyonnais pourra pourtant nourrir d'immenses regrets. Ultra-dominateurs en première période, les Gones ont vu la réussite les fuir. Gomis ne peut que regarder le ballon catapulté par sa tête aller s'écraser sur le poteau (12e) avant que Payet ne sauve sur sa ligne une autre tête, celle de Toulalan (24e). Le Réunionnais, véritable héros de ce bouillant derby, remettra le couvert dans les ultimes minutes sur un coup de crâne signé Gomis (82e). Lyon est maudit ! Maudit, l'OL le sera de bout en bout puisque quand ce n'est pas le meilleur buteur de Ligue 1 qui sauve les Verts, c'est encore le poteau qui repousse le tir de Toulalan (63e), avant que la barre transversale ne vienne s'opposer à la tête de Briand (64e). Dans ces conditions, difficile pour des Lyonnais pourtant en net progrès dans le jeu de lutter lorsque le sort s'acharne. Surtout que le coup franc amenant le but stéphanois est sujet à caution, le tacle de Källström sur Perrin ayant été sanctionné par M. Antony Gautier alors que la faute paraissait discutable. Loin de ce débat sur un arbitrage qui devrait faire couler beaucoup d'encre, le club du Forez jubile et ne manquera pas de fêter son premier succès à Gerland depuis...le 26 février 1993 et sa première victoire contre son voisin rhodanien depuis...le 6 avril 1994. Et alors que Lyon se traine à une peu reluisante 19e place, un refrain tout droit venu des années 1970 vient de nouveau hanter le championnat de France : "Qui c'est les plus forts ? Évidemment, c'est les Verts..."