Les USA sur le toit du monde

  • A
  • A
Les USA sur le toit du monde
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - Les Américains n'avaient plus été champions du monde depuis 1994.

BASKET - Les Américains n'avaient plus été champions du monde depuis 1994. Lors de l'annonce de la composition du Team USA version championnat du monde 2010, beaucoup d'observateurs avaient fait part de leurs doutes sur la capacité de cette équipe à devenir championne du monde, voire à faire bonne figure. Quelques semaines plus tard, les Etats-Unis ont remporté dimanche soir à Istanbul un quatrième titre de champion du monde - le premier depuis 1994 - qui ne souffre d'aucune contestation. En finale, les Américains ont nettement dominé la Turquie, incapable de résister, même à domicile, même soutenue par un Sinam Erdem Dom chauffé à blanc (81-64). Deux forces : Durant et "Coach K" Les sceptiques avaient oublié deux choses avant ce Championnat du monde. Et d'abord le talent de Kevin Durant, meilleur marqueur sortant de la NBA. L'ailier du Thunder a survolé ce Championnat du monde par sa classe, son talent et son insolente réussite. Dimanche encore, le rookie de l'année 2008 a fait la différence en inscrivant 7 paniers à trois points (sur 13 tentatives), quand le reste de l'équipe américaine a terminé à 4/20. Ce sont d'ailleurs deux paniers longue distance de "KD" qui ont permis aux Américains de "faire l'écart" en début de troisième quart-temps, alors que le score n'était que de 42-32 après une première période bouillante. Malgré une nette domination dans le jeu des USA, les Turcs ont sur rester dans le match jusqu'à la pause, grâce notamment à Hedo Türkoglu, impérial à trois points (4/4) mais contraint de quitter quelques minutes se partenaires pour se faire soigner après un coup. Problème, en dehors du joueur des Suns, aucun Turc n'a émergé. Fantomatique face à la Serbie en demi-finales, Ersan Ilyasova est à nouveau passé au travers, avec 7 points seulement et plusieurs mauvais choix. La deuxième chose que les sceptiques avaient oublié : la compétence du staff des Etats-Unis, à commencer par l'entraîneur : Mike Krzyzewski, coach de l'université de Duke depuis vingt ans et champion NCAA en titre. La Turquie fait la fête jusqu'au bout "Coach K" a su agglomérer cet ensemble de très bons joueurs de la NBA pour en faire une équipe au service du talent de Durant. Aux côtés de "KD", son fidèle lieutenant du Thunder Russell Westbrook a fait le travail (13 points), tout comme Lamar Odom, excellent sous le cercle (6/8 aux tirs, 15 points). L'avance des USA est monté jusqu'à 22 points pour se stabiliser finalement à 17, un nombre révélateur de l'écart entre les deux équipes ce dimanche soir. Ce qui n'a pas empêché les Stambouliotes de chanter l'amour de leurs couleurs et de leur équipe jusqu'au coup de sifflet final.