Les USA ont eu chaud

  • A
  • A
Les USA ont eu chaud
@ Reuters
Partagez sur :

BASKET - Les Etats-Unis se sont imposés sur le fil face au Brésil (70-68), lors du Mondial.

BASKET - Les Etats-Unis se sont imposés sur le fil face au Brésil (70-68), lors du Mondial. Loin de ses précédentes balades de santé, la team USA s'est fait peur face à un Brésil autrement mieux armé que la Slovénie et la Croatie, respectivement battus de 22 et 28 points lors des deux premières journées du groupe B. Sans la maladresse des Auriverde à trois points en fin de match et un scénario hitchcockien mal négocié dans les dernières secondes par les Sud-Américains, les champions olympiques seraient peut-être en train de ruminer leur peine d'une défaite inattendue au premier tour. Mais à l'inverse des Espagnols samedi face à l'équipe de France, les Etats-Unis ont su rester accrochés au score lorsque le vent leur était défavorable, en l'occurrence en première période. Comptant jusqu'à huit points de retard au début du deuxième quart-temps (22-30, 11e), les hommes de Mike Krzyzewski étaient encore menés de trois longueurs à la pause, en raison notamment des coups de boutoir à trois points de Vinicius et Barbosa. Durant, la valeur sûre Grâce à un Durant encore énorme, auteur finalement d'un double-double avec 27 points et 10 rebonds (5/12 à 2 pts, mais 4/6 à 3 pts en 39 minutes de jeu), les champions olympiques ont pu compter sur leur star. Même si en face, la triplette Vinicius-Barbosa-Splitter a tenu la dragée très haute, avec respectivement 16, 14 et 13 points inscrits plus un double-double pour ce dernier avec 10 rebonds. Au coude à coude lors de l'ultime quart-temps après une petite percée américaine à la fin du troisième quart (61-55, 29e), rattrapée par un panier primé bienvenu de Barbosa dans la minute suivante, les deux équipes se sont quittées sur un mano a mano haletant dans les dernières secondes. Sur une dernière possession à 70-68 en faveur des Etats-Unis, Huertas manque le panier de l'égalisation, mais obtient tout de même deux lancers francs. Manqués tous les deux, comme un ultime lay-up de Barbosa au buzzer, qui aura lui un peu trop arrosé à trois points avec un 3/13 derrière la ligne. Nul doute en tout cas que cette rencontre de haut niveau donnera des idées, déjà au Brésil à court terme, puis aux futurs adversaires des Etats-Unis une fois que les choses sérieuses débuteront.