Les supporters parisiens sous escorte

  • A
  • A
Les supporters parisiens sous escorte
Partagez sur :

LIGUE 1 - Les supporters du PSG, en nombre limité, devront se rendre à Marseille à bord d'un "train spécial

Après les incidents ayant éclaté, fin octobre dernier, en marge de la rencontre OM-PSG, finalement reportée au 20 novembre, le ministère de l'Intérieur a annoncé que le déplacement des supporters parisiens à Marseille serait strictement encadré. Outre une limitation de leur nombre, ces derniers ne pourront rejoindre la cité phocéenne que par un train spécialement mis à leur disposition.Le report tardif de la rencontre OM-PSG, initialement prévue le 25 octobre dernier, avait donné lieu à des scènes d'affrontement entre les supporters des deux équipes et les forces de l'ordre dans la cité phocéenne blessant plusieurs personnes à l'occasion et créant de nombreux dégâts matériels. Décalé au 20 novembre prochain, le match fera l'objet d'un dispositif de sécurité exceptionnel.Alors que deux réunions se sont tenues à la préfecture de police puis au ministère de l'Intérieur avec le préfet de la région Provence Alpes Côte d'Azur, des représentants des forces de police, de la Ligue professionnelle de football et des deux clubs, mardi, les pouvoirs publics ont annoncé que le déplacement des supporters parisiens "sera organisé, pour un nombre prédéterminé, par le PSG, exclusivement par train spécial» ajoutant que "seuls les supporteurs utilisant ce moyen de transport pourront avoir accès au stade".Si le nombre exact de supporters autorisés par le club à se rendre à Marseille le 20 novembre n'a pas été rendu public, plusieurs sources font état d'un nombre limité à seulement 1 000 personnes. Ces dernières seront transférées vers Marseille à bord d'un TGV spécialement mis à leur disposition à l'intérieur duquel plus de soixante stadiers et des policiers seront mobilisés pour les encadrer. Arrivés à destination, les supporters parisiens rejoindront le Vélodrome à bord de cars, vingt au total. L'opération devrait coûter entre 150 000 et 200 000 euros d'après une information révélée par Le Parisien et confirmée par le PSG.La grogne des supporters du PSGUn dispositif strict qui n'est évidemment pas du goût des supporters parisiens comme l'a confié, à Europe 1, un abonné du Kop Boulogne joint par Christophe Lamarre. "Pour passer de 2 000 supporters à 1 000, il vont devoir choisir des gars qui avaient déjà pris leur billet, comme moi, comment vont-ils faire pour choisir ? Vous verrez, ils vont attribuer 1 000 places pour les Parisiens et au mois de mars (match retour PSG-OM, le 28 février 2010, ndlr), il y aura beaucoup plus de Marseillais comme à chaque fois parce que les Ultras marseillais mettront la pression sur leurs dirigeants. Encore une fois, qui se fera avoir dans l'histoire ? Ce seront les supporters parisiens ! S'ils gèrent le déplacement en train, alors qu'ils fassent déplacer les 1 800 supporters, il ne faut pas nous dire que c'est impossible ! Cette décision est complètement bête...", a expliqué le supporter du PSG.Le ministère de l'Intérieur a toutefois affirmé que "des mesures analogues de sécurité (voyage par train exclusivement), adaptées aux circonstances du moment, seront prises pour le match retour". Alors qu'une nouvelle réunion sera organisée le 17 novembre prochain afin de déterminer les modalités du dispositif général à mettre en place autour de la rencontre, certains supporters parisiens non-autorisés pourraient toutefois faire le déplacement par leurs propres moyens.