Les Spurs se paient les Nuggets

  • A
  • A
Les Spurs se paient les Nuggets
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - San Antonio vient à bout de Denver, et devrait éviter la 8e place.

NBA - San Antonio vient à bout de Denver, et devrait éviter la 8e place. Le match de la nuit Pas le temps de faire souffler les cadres ! Alors même qu'ils ont déjà leur billet en poche pour les play-offs, les Spurs jettent toutes leurs forces dans une dernière bataille. Celle qui leur permettra d'éviter une confrontation impossible contre le leader de la Conférence Ouest, les Los Angeles Lakers. A la lutte avec Portland et Oklahoma pour éviter cette terrible huitième place, San Antonio a décroché un succès précieux sur le parquet de Denver (85-104) dans la nuit de samedi à dimanche. D'autant plus précieux que les Texans avaient perdu beaucoup de leurs illusions la veille en s'inclinant dans leur salle contre les Grizzlies d'un grand Zach Randolph (99-107). Et comme un symbole, c'est le vieillissant mais toujours utile Tim Duncan, à la peine depuis quelques semaines, qui a enlevé une belle épine au pied des siens en retrouvant de sa superbe au bon moment. Dans le sillage de leur intérieur, auteur d'un double-double (18 points, 10 rebonds), les protégés de Gregg Popovich se sont parfaitement répartis les tâches puisque six d'entre eux ont tourné à plus de 10 points et ont fait dérailler un adversaire, étrangement à fleur de peau. A l'image de leur joueur vedette, Carmelo Anthony, limité à 19 pions, les Nuggets ont complètement lâché prise dans le dernier quart-temps, encaissant un délicat 13-0 avant de voir trois de leurs joueurs (Anthony, Billups, Smith) prendre une faute technique pour s'en être pris aux arbitres. "Ce n'était par leur soirée," conclut le coach texan, qui a assisté à la douce montée en puissance de Tony Parker, sorti du banc pour planter 12 points et 6 passes décisives. Une bonne nouvelle pour la suite de cette saison régulière qui verra les Spurs affronter Minnesota puis Dallas avec l'obligation de gagner pour garder son destin entre ses mains. En attendant, les coéquipiers de Manu Ginobili reprennent provisoirement la septième place à Portland avec un demi-match d'avance. Tout se décidera donc lors des deux dernières levées. Tout comme pour Denver, qui a perdu sa deuxième place au profit de Dallas, vainqueur à Sacramento (108-126) avec un duo Kidd-Nowitzki encore renversant, et qui voit désormais Utah et Phoenix dans son rétroviseur. Les Français Si Tony Parker a donc apporté une honorable contribution au succès texan avec ses 12 points à 5 sur 12 et 6 passes en 31 minutes, les Spurs ont également pu compter sur l'autre Bleu de San Antonio. Ian Mahinmi n'a certes fait que passer, mais l'ancien Havrais n'a pas gâché en enquillant 5 lancers pour rendre 5 points et 1 rebonds en 5 minutes. De quoi faire aussi bien, ou presque, que son vis-à-vis chez les Nuggets Johan Petro. Revenu sur le banc en raison du retour de blessure de Kenyon Martin, l'intérieur guadeloupéen a pourtant eu encore droit à 18 minutes de jeu, mais il n'a guère fait mieux avec 5 points à 2 sur 3 aux tirs, 2 rebonds et 1 passe. Une prestation dans le ton de la soirée des Français. Notamment celle de Rodrigue Beaubois. Malgré une belle productivité, le rookie tricolore a en effet dû se contenter de 3 minutes de jeu pour 5 points à 2 sur 3 aux tirs. La faute à la réussite de Jason Terry, le sixième homme des Mavs rendant 25 points, et au triple-double de Jason Kidd, auteur de 11 points, 13 passes et 10 rebonds, les deux hommes étant pour beaucoup dans la victoire ramenés par les Mavs se Sacramento 108-126. Soirée également difficile pour Ronny Turiaf puisque s'il a bien joué 28 minutes, ses Warriors ont perdu chez les Clippers 107-104 et le Martiniquais n'a pas pesé offensivement avec 2 points pour un tir tenté et réussi, 5 passes, 4 rebonds et 2 interceptions. Et ce, alors que son vis-à-vis Chris Kaman compilait 27 points et 10 rebonds... Enfin, si pour lui, la victoire a bien été au rendez-vous, Charlotte prenant le meilleur sur Detroit 99-95, Boris Diaw n'a guère été plus à la fête. Malgré ses 34 minutes de jeu, Diaw a en effet été discret, se contentant de 8 points à 3 sur 6, 5 rebonds et 3 passes.