Les Spurs, rois de l'Ouest

  • A
  • A
Les Spurs, rois de l'Ouest
Partagez sur :

Leur victoire face à Sacramento (124-92), combinée à la défaite des Lakers à Golden State (95-87), permet aux Spurs de s'assurer de figurer au sommet de la Conférence Ouest à la fin de la saison. Un soulagement pour les coéquipiers de Tony Parker qui, malgré une série difficile fin mars, sont assurés d'avoir l'avantage du terrain en playoffs jusqu'en finale, voire un peu plus. L'un des enseignements d'une soirée riche en résultats.

Leur victoire face à Sacramento (124-92), combinée à la défaite des Lakers à Golden State (95-87), permet aux Spurs de s'assurer de figurer au sommet de la Conférence Ouest à la fin de la saison. Un soulagement pour les coéquipiers de Tony Parker qui, malgré une série difficile fin mars, sont assurés d'avoir l'avantage du terrain en playoffs jusqu'en finale, voire un peu plus. L'un des enseignements d'une soirée riche en résultats. Le match de la nuit Merci qui ? Merci Golden State. En dominant les Lakers (95-87), à l'Oracle Arena, les Warriors ont offert un petit cadeau aux Spurs. Voilà les Texans désormais certains de terminer la saison régulière n°1 de la Conférence Ouest. Un soulagement pour les hommes de Gregg Popovych, qui avaient cru tout perdre en concédant six défaites de suite entre le 23 mars et le 1er avril. Mais en dominant successivement Phoenix, Atlanta et dernièrement Sacramento, les Texans se sont assurés d'avoir l'avantage du terrain en playoffs du 1er tour jusqu'à d'éventuelles finales, sachant que seuls les Bulls peuvent désormais les concurrencer au classement. Les Spurs, donc, ont fini le travail face aux Kings. Et il valait mieux avant de se rendre visite aux Lakers et aux Suns pour terminer la saison. Toutefois, la partie était loin d'être gagnée face à Tyreke Evans et sa bande. La faute à un back-to-back compliqué : déplacement à l'Est mardi soir (Atlanta), réception de Sacramento le lendemain. Résultat, les coéquipiers d'un Tony Parker toujours aussi juste et régulier (15 points à 6/11, 6 rebonds, 6 passes, après ses 26 points de la veille) ont mis une bonne mi-temps avant de rentrer dans le match. Alors que son équipe menait 7 points au milieu du 3e quart-temps (68-31), bien aidée par les points du banc (Hill 19, Neal 14), Gregg Popovych a choisi de relancer ses titulaires après un temps-mort. Un pari gagnant puisque, sous l'impulsion de Manu Ginobili (25 points, 4/6 à 3 pts), les Spurs vont faire la différence et enquiller six paniers sur sept tentés (plus 10/13 aux lancer-francs) pour virer largement en tête avant la dernière période (92-70). "Je pense que nous avons été très concernés ce soir malgré un back-to-back, alors qu'on pouvait craindre de voir une équipe fatiguée. Nous nous sommes concentrés sur la défense. Et nous avons bien défendu, ce qui nous a donné de l'essence pour attaquer. Tout est parti de là", a expliqué Popovych après la rencontre. Désormais, le Pop' et sa bande peuvent se tourner complètement vers les playoffs, avec un 1er tour contre New Orleans, Portland ou Memphis (voire Houston). Mais avec un duo Parker-Ginobili en pleine forme, un Duncan qui revient, l'avantage du terrain, et un bilan exceptionnel au ATT Center (35v-5d, seuls les Bulls rivalisent), l'optimisme est de rigueur... Les Français de la nuit Si la soirée a été belle pour Parker, en revanche, elle fut plus triste pour Boris Diaw. Auteur tout de même de 17 points, auxquels il faut ajouter 5 rebonds et 7 passes, l'intérieur français n'a pu empêcher la défaite de Charlotte en prolongation contre Orlando (102-111), qui élimine les Bobcats de la course aux playoffs. Outre Parker, le seul autre Français à s'être imposé avec son équipe est Ronny Turiaf. Le pivot martiniquais, qui n'a pas pris le moindre tir, a capté 5 rebonds lors de la victoire importante des Knicks à Philadelphie (92-97). Pour le reste de la colonie tricolore, la défaite a été au rendez-vous. Dans le désordre, les Mavericks de Rodrigue Beaubois (6 points, 4 pertes de balle en 20 minutes) ont cédé contre Denver (96-104), les Nets de Johan Petro (8 points en 16 minutes) et Brook Lopez (39 points, record en carrière) se sont inclinés à Detroit (116-109), les Raptors d'un bon Alexis Ajinça (9 points, 7 rebonds en 23 minutes) ont trouvé le moyen de perdre contre Cleveland (96-104) tandis que les Wizards de Kevin Seraphin (4 points, 5 rebonds en 18 minutes) et Jordan Crawford (29 points) ont enregistré leur 36e défaite en 39 déplacements, sur le parquet d'une équipe d'Indiana euphorique pour son retour en playoffs (136-112). La course aux playoffs A l'Ouest, San Antonio terminera donc en tête, vraisemblablement devant les Lakers. Bien que battus par les Warriors (95-87), les Angelinos conservent une bonne avance sur Dallas qui, de toute façon, n'en finit plus de perdre. Battus pour la quatrième fois de suite, par Denver (96-104), les Mavs sont même menacés pour la 3e place par le Thunder de Kevin Durant, revenu à une victoire des Texans en battant les Clippers (112-108) de Blake Griffin (35 points, 11 rebonds), Durant inscrivant au passage 29 points. Derrière, si la 5e place devrait revenir aux Nuggets, New Orleans, 6e à égalité avec Portland, s'est assuré d'une place en postseason en battant Houston (111-93). Les Rockets n'ont désormais plus le droit à l'erreur s'ils veulent espérer ne pas partir en vacances trop tôt. Mais une victoire supplémentaire des Grizzlies, et les huit qualifiés à l'Ouest seront connus. A l'Est, c'est désormais le cas. Charlotte battu par Orlando (102-111 ap), les Pacers ont dominé Washington (136-112), et vont retrouver les playoffs pour la première fois depuis 2006. La huitième place, et un duel face aux Bulls, leur semblent promis. Outre la défaite de Miami contre Milwaukee (85-90), qui offre une demi-victoire d'avance aux Celtics en vue de la 2e place, l'autre enseignement de la soirée est la victoire de New York à Philadelphie (92-97). Portés par les 31 points de Carmelo Anthony, les Knicks, moribonds il y a quelques semaines, récupèrent ainsi la 6e place aux dépens des Sixers. Miami- New-York au 1er tour, ça se précise...