Les Spurs douchent Houllier

  • A
  • A
Les Spurs douchent Houllier
Partagez sur :

White Hart Lane a confirmé son statut de terrain maudit pour Gérard Houllier puisque le technicien français a enregistré sa première défaite depuis sa prise de fonction à la tête d'Aston Villa, samedi contre Tottenham (2-1). Et l'ancien DTN de connaître le sixième revers de sa carrière dans l'antre des Spurs, la faute au doublé de Rafael Van der Vaart.

White Hart Lane a confirmé son statut de terrain maudit pour Gérard Houllier puisque le technicien français a enregistré sa première défaite depuis sa prise de fonction à la tête d'Aston Villa, samedi contre Tottenham (2-1). Et l'ancien DTN de connaître le sixième revers de sa carrière dans l'antre des Spurs, la faute au doublé de Rafael Van der Vaart. Auteur de débuts remarqués à la tête d'Aston Villa, Gérard Houllier passait samedi son premier test de choix avec un déplacement périlleux sur le terrain d'un autre club ambitieux, Tottenham. Une visite à White Hart Lane que l'ancien sélectionneur des Bleus n'apprécie pas particulièrement, en attestent les cinq revers subis par l'entraîneur tricolore dans l'enceinte londonienne au cours de sa carrière, un record pour celui qui présidait aux destinées de la Direction technique nationale jusqu'à son retour en Perfide Albion, en septembre. Après deux succès inauguraux contre Blackburn (3-1) et Wolverhampton (2-1), Gérard Houllier allait-il conduire sa nouvelle formation à une nouvelle victoire et briser la malédiction de White Hart Lane ? L'entame de match le laisse penser. De retour sur le devant de la scène depuis l'arrivée de Houllier, Emile Heskey n'a besoin que de 16 minutes pour justifier une nouvelle fois la confiance du coach qui l'a lancé à Liverpool. Après deux passes décisives et un but contre les Rovers et une réalisation salvatrice contre les Wolves le week-end dernier, l'avant-centre des Villans fait parler sa puissance pour prendre le meilleur sur Bassong sur le côté droit avant de servir idéalement Albrighton pour l'ouverture du score (0-1, 16e). Aston Villa entame le match par le bon bout et Gérard Houllier se dit alors que le vent du changement pourrait bien se lever dans le nord de Londres. Rebondir...contre Chelsea Commencent alors les ennuis pour Villa. Touché, Emile Heskey est d'abord contraint de céder sa place à John Carew (36e). Moins de dix minutes plus tard, les affaires des visiteurs se compliquent avec l'égalisation de Rafael van der Vaart. Pavlyuchenko centre, trouve la tête de Crouch qui remise pour un autre coup de crâne, celui de l'international néerlandais débarqué du Real Madrid dans les dernières heures du mercato estival (1-1, 45-2e). La folle semaine du Batave, buteur mercredi en Ligue des champions face à Twente (4-1) avant de rater un penalty et de recevoir un carton rouge, n'est pas terminée pour autant. Au retour des vestiaires, les Spurs accélèrent et la pression s'accentue sur l'arrière-garde des Villans. Une défense qui plie sur une tête de Crouch (70e) et finit par rompre cinq minutes plus tard. A la conclusion d'une attaque usant du schéma préférentiel - centre de Lennon pour remise de la tête de Crouch - des Spurs, Van der Vaart hérite du ballon et ne se fait pas prier pour inscrire un doublé d'un tir à bout portant (2-1, 75e). Le tableau d'affichage n'évoluera plus et le coup de sifflet final fait rejaillir les fantômes du passé dans la tête de Gérard Houllier, une nouvelle fois battu sur le gazon situé sur le Bill Nicholson Way. Pas sûr que l'entraîneur français et ses hommes ne se rassurent lors de la prochaine levée, Chelsea se présentant samedi à Villa Park.