Les Spurs à la trappe

  • A
  • A
Les Spurs à la trappe
Partagez sur :

Lâchés par leur défense et incapables de rivaliser avec leurs voisins de Dallas, les Spurs ont subi un nouveau revers 93-106 et en sont quittes pour une élimination 4-1. A l'est, Celtics et Bulls ont une fois encore eu besoin d'une prolongation pour se départager et c'est Boston qui a repris le dessus en s'imposant 106-104 pour désormais mener 3-2.

Lâchés par leur défense et incapables de rivaliser avec leurs voisins de Dallas, les Spurs ont subi un nouveau revers 93-106 et en sont quittes pour une élimination 4-1. A l'est, Celtics et Bulls ont une fois encore eu besoin d'une prolongation pour se départager et c'est Boston qui a repris le dessus en s'imposant 106-104 pour désormais mener 3-2.San Antonio-Dallas: 93-106L'été risque d'être inhabituellement agité à San Antonio. Car pour la première fois depuis 2000, les Spurs ont trébuché dès le premier tour des playoffs. Pour le moins incapables de rivaliser avec leurs voisins de Dallas en dépit des prouesses répétées de Tony Parker, les quadruples champions NBA devront réfléchir à renouveler leur escouade de seconds rôles, passée au travers comme jamais et en partie atteinte par la limite d'âge.La cinquième levée de leur série face aux Mavericks en a d'ailleurs été la parfaite illustration. Parker et Duncan ont eu beau briller de concert, les deux compères signant en effet respectivement 26 et 30 points, leurs efforts n'ont pu que rester vains. La faute, donc, à ces joueurs d'apport qui n'ont pas apporté grand chose... A l'image d'un Matt Bonner en panne d'adresse, d'un Roger Mason en mal de confiance ou d'un Bruce Bowen tirant la langue. Ajoutez-y une défense qui n'est plus au niveau de ses devancières et les Spurs n'ont en effet jamais pu soutenir la comparaison face à leurs rivaux texans.La lecture de la feuille de statistiques des Mavs est à l'inverse des Spurs, ils ont en effet été six joueurs à participer copieusement au festin. Le plus gourmand aura été Dirk Nowitzki, sur son 31 pour l'occasion avec un réussi 11 sur 17 aux tirs et 9 rebonds. Mais c'est bien la force collective de Dallas qui aura fait la différence, Josh Howard et Jason Terry se révélant une fois encore particulièrement précieux avec 17 et 19 points à leur compteur.Les Mavericks se qualifient 4-1 face aux Spurs.Boston-Chicago: 106-104 (ap)Kevin Garnett sur le flanc, Ray Allen sorti pour six fautes, le Big Three de Boston ne tenait plus que par Paul Pierce. Le MVP des dernières Finals s'en est néanmoins parfaitement accommodée et c'est bien lui qui a permis aux Celtics de survivre aux Bulls à l'occasion de la cinquième manche de leur série du premier tour. Car si les Celtics l'ont finalement emporté 106-104 en prolongation, reprenant ainsi l'avantage 3-2, ils le doivent bien à leur leader, 26 points au compteur et auteur d'un panier synonyme de prolongation et de trois paniers tout aussi décisifs dans les ultimes secondes de la rencontre. Avec 28 points, 11 passes et 8 rebonds, Rajon Rondo a été également impeccable. Côté Bulls, Ben Gordon a été le plus productif avec 26 points et Joakim Noah a été bien présent en compilant 11 points et 17 rebonds.Les Celtics mènent 3-2 face aux Bulls. Prochain match, jeudi, à Chicago.Orlando-Philadelphie:Pour la première fois de sa série face aux Sixers, le Magic est passé devant. Porté par un Dwight Howard impressionnant avec ses 24 points et 24 rebonds, Orlando a en effet enlevé le match 5 91-78 et mène désormais 3-2 avant de retourner à Philadelphie pour la sixième manche. Pour l'épauler, le Magic a également pu compter sur l'adresse de Rashard Lewis, également 24 points au compteur, à 9 sur 16 aux tirs, ainsi que sur la contribution de Rafer Alston, auteur de 14 points. De quoi rendre vains les efforts d'Andre Iguodala, meilleur marqueur du match avec 26 points. A noter enfin que s'il a joué 29 minutes, Mickael Pietrus n'a pas affolé les compteurs avec 4 points à 1 sur 4 et 6 rebonds.Le Magic mène 3-2 face aux Sixers. Prochain match, jeudi, à Philadelphie.Portland-Houston: 88-77Au bord de l'élimination, les Blazers ont retardé l'échéance en remportant, avec autorité, le cinquième match de leur série face aux Rockets. Porté par le tandem Brandon Roy-LaMarcus Aldridge, les deux compères signant 25 points chacun, Portland s'est en effet imposé 88-77 et n'est plus mené que 3-2 par les Texans, qui auront une nouvelle balle de match, jeudi, à Houston. Luis Scola a portant été impeccable avec 21 points à 10 sur 13 mais Yao Ming a dû se contenter de 15 points et 12 rebonds et Ron Artest de 10 points. Insuffisant pour faire douter les Blazers d'autant que Steve Blake a, lui, signé 15 points. Enfin, Nicolas Batum n'a fait que passer avec six minutes de jeu et une ligne de stats vierge.Les Rockets mènent 3-2 face aux Blazers. Prochain match, jeudi, à Houston.