Les Serbes sont chauds

  • A
  • A
Les Serbes sont chauds
Partagez sur :

Pendant que le n°1 Français, Jo-Wilfried Tsonga, continue de soigner son genou, les Serbes, futurs adversaires des Bleus en finale de la Coupe Davis, ont affiché leur bonne forme, à un mois du rendez-vous de Belgrade. Janko Tipsarevic, Viktor Trocki et Novak Djokovic se sont tous qualifiés pour le 2e tour à Bâle. Seul Français à jouer mardi, Richard Gasquet s'est baladé contre Lu.

Pendant que le n°1 Français, Jo-Wilfried Tsonga, continue de soigner son genou, les Serbes, futurs adversaires des Bleus en finale de la Coupe Davis, ont affiché leur bonne forme, à un mois du rendez-vous de Belgrade. Janko Tipsarevic, Viktor Trocki et Novak Djokovic se sont tous qualifiés pour le 2e tour à Bâle. Seul Français à jouer mardi, Richard Gasquet s'est baladé contre Lu. Le vent tourne vite. Dimanche, l'équipe de France se réjouissait de voir l'un de ses membres, Gaël Monfils, remporter brillamment l'Open Sud de France, pendant que les Serbes étaient à la maison depuis longtemps. Deux jours plus tard, c'est au tour des futurs adversaires de la bande à Forget, début décembre à Belgrade, d'être à la fête. Ce mardi, à Bâle, les trois meilleurs joueurs serbes ont réussi le carton plein. C'est d'abord Viktor Troicki, l'homme en forme, qui est reparti sur la lancée de son succès à Moscou en dominant facilement Michael Berrer (6-3, 6-0) en 49 minutes. Puis Janko Tipsarevic, dont l'état de santé inquiétait il y a quelques semaines, a confirmé qu'il allait mieux, l'emportant contre Denis Istomin (6-2, 6-4). Enfin, l'inévitable Novak Djokovic était le dernier à pénétrer sur le court bâlois, un an après sa finale victorieuse contre Federer ici-même. Le n°3 mondial, pour qui cette finale de Coupe Davis est l'événement majeur de la fin de saison, bien plus que Bercy ou le Masters, s'est sorti avec autorité du piège tendu par Ernests Gulbis. En 1h11, Djokovic a donné la leçon au 24e joueur mondial (6-4, 6-2). Pendant ce temps, Jo-Wilfried Tsonga devait passer ce mardi des examens complémentaires pour en savoir plus sur cette blessure au genou qui s'est réveillée à Montpellier. Heureusement, comme Gilles Simon lundi, Richard Gasquet, facile vainqueur du Taïwanais Lu (6-3, 6-1), est venu se rappeler aux bons souvenirs de Guy Forget.