Les Senators mènent bon train

  • A
  • A
Les Senators mènent bon train
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants de l'actualité en NHL. Poussifs en début de saison, les Ottawa Senators se sont réveillés en signant quatre succès d'affilée, Stéphane Da Costa profitant de cette belle série pour inscrire son deuxième but. Les buts, James Neal les empile avec les Pittsburgh Penguins. Les Boston Bruins, vainqueurs de la Stanley Cup, ont eux plus de mal.

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants de l'actualité en NHL. Poussifs en début de saison, les Ottawa Senators se sont réveillés en signant quatre succès d'affilée, Stéphane Da Costa profitant de cette belle série pour inscrire son deuxième but. Les buts, James Neal les empile avec les Pittsburgh Penguins. Les Boston Bruins, vainqueurs de la Stanley Cup, ont eux plus de mal. LE TOP : Ottawa Senators Auteur de débuts très poussifs, avec une seule victoire en six matches, Ottawa s'est réveillé brusquement. Les Senators ont signé quatre succès d'affilée qui leur permettent de remonter à la troisième place de la division Northeast, à seulement trois longueurs des Toronto Maple Leafs. Preuve que la roue tourne dans le bon sens pour eux, ils ont pris le meilleur sur les Florida Panthers à seulement 2"5 de la fin (4-3), cette nuit, une rencontre au cours de laquelle l'attaquant français Stéphane Da Costa a inscrit son deuxième but de la saison. Leur crédo désormais: "No doubt", ne jamais douter. "C'est une bonne expression, affirme le coach de la franchise canadienne Paul MacLean sur le site de la NHL. Selon moi, quand vous venez chaque jour avec l'envie de bien faire, il vous arrive toujours de bonnes choses." C'est avec cet état d'esprit incarné par Jason Spezza (13 points) que les Sens, tombeurs cette semaine des Winnipeg Jets (4-1), des Columbus Blue Jackets (4-3) et des Carolina Hurricanes (3-2), entendent poursuivre leur parcours. LE FLOP : Boston Bruins Dans la même division, Boston est à la peine. A la traîne, aussi. Les Bruins ferment pour l'instant la marche avec six défaites en neuf rencontres, les deux dernières subies contre des San Jose Sharks requinqués (2-4) et les Montréal Canadiens (1-2). Pour des champions en titre, les partenaires de Zdeno Chara vont mal. "J'aurais probablement des cauchemars en pensant à la manière dont on joue actuellement, a déclaré l'entraîneur Claude Julien. Je m'en fiche de savoir où on est situé dans les classements. Ce qui m'intéresse, c'est la manière dont on joue et, en ce moment, on n'est pas au niveau où l'on devrait être." LE JOUEUR : James Neal (Pittsburgh Penguins) Si Pittsburgh caracole en tête de la conférence Est avec 18 points, le meilleur bilan de toute la ligue, il le doit en grande partie à James Neal. En grande forme depuis le début de saison, l'ailier gauche tire les Penguins vers le haut depuis plusieurs matches. Décisif sur quatre des cinq dernières sorties de la franchise de Pennsylvanie, le Canadien est co-meilleur finisseur de la NHL (9 buts) avec Phil Kessel, des Toronto Maple Leafs. En l'absence de Sidney Crosby, qui se remet doucement d'une commotion cérébrale subie en janvier dernier, les Pens ne pouvaient pas trouver une meilleure solution de rechange. LA STAT : 17 Dix-sept, comme le nombre incroyable de buts inscrits la nuit dernière entre les Flyers et les Jets. Une orgie offensive qui a tourné à l'avantage de Winnipeg (9-8), malgré le bon match de Danny Briere côté Philly (2 buts, 2 assistances), grâce notamment à Nik Antropov et Tanner Glass auteurs d'un but et deux passes chacun. Dans l'histoire de la NHL, un tel festival n'avait plus été vu depuis quinze ans. "Jamais je n'aurais pensé qu'on viendrait ici (à Philadelphie) et qu'on gagnerait 9-8, a réagi Andrew Ladd, qui a donné la victoire à la franchise canadienne à 1'06" de la fin. C'était un peu comme dans "Blade of Steels" (un jeu vidéo des années 1990, ndlr)."