Les Schleck et Contador en démonstration

  • A
  • A
Les Schleck et Contador en démonstration
Partagez sur :

Frank Schleck a remporté, mercredi, la 17e étape du Tour de France au Grand-Bornand, sans doute la plus difficile de cette 96e édition de la Grande Boucle. Échappé en compagnie de son frère, Andy, et d'Alberto Contador, le Luxembourgois et ses comparses ont écrasé la course de leur classe.

Frank Schleck a remporté, mercredi, la 17e étape du Tour de France au Grand-Bornand, sans doute la plus difficile de cette 96e édition de la Grande Boucle. Échappé en compagnie de son frère, Andy, et d'Alberto Contador, le Luxembourgois et ses comparses ont écrasé la course de leur classe.En guise de dix-septième étape, les 169,5 kilomètres proposés entre Bourg-Saint-Maurice et Le Grand-Bornand représentaient tout simplement le parcours le plus montagneux de ce Tour de France 2009. Pas moins de cinq cols étaient au programme dont quatre de première catégorie. Un terrain forcément propice à une explication entre favoris.Le grand animateur de ce début de journée n'est autre que le maillot vert Thor Hushovd. Le coureur de la Cervélo s'extirpe d'une échappée de 22 éléments et part seul à l'abordage de la deuxième difficulté du jour, le col des Saisies. Le but du Norvégien est limpide : Passer en tête les deux sprints intermédiaire afin d'assurer son maillot vert. Deux cols plus loin, Hushovd a rempli sa mission et peut se relever en attendant le peloton.A 37 kilomètres de l'arrivée, les pentes du col de Romme voit Carlos Sastre (Cervélo) lancer les hostilités au sein du groupe maillot jaune. Suivi par Sylvain Calzati (Agritubel), l'effort du vainqueur 2008 sera vain et ne durera pas longtemps. Car derrière Andy Schleck décide à nouveau d'attaquer Contador. Les hommes de tête perdent du terrain et se font reprendre rapidement à l'image de Jurgen Van den Broeck (Silence-Lotto) et Carlos Barredo (Quick Step).Un trio trop fortLa bataille prend alors forme en tête de la course avec Alberto Contador dans la roue d'Andy Schleck. Son frère, Frank, et Andreas Klöden sont également présents. Derrière, Lance Armstrong est décroché en compagnie de Bradley Wiggins, Vincenzo Nibali et Christian Vande Velde. Un peu plus d'une minute sépare les deux groupes avant l'ascension du dernier col du jour.Le col de la Colombière permet à l'écart de prendre un peu plus d'importance. A moins de deux kilomètres du sommet, Contador démarre. Les frères Schleck restent scotchés sur place comme Klöden. Contador se retourne et décide d'attendre son coéquipier mais seuls les Luxembourgeois reviendront. L'Allemand a explosé... Derrière Armstrong lâche ses compagnons de poursuite et part seul afin de ne pas perdre trop de temps au général.A l'arrivée au Grand-Bornand, c'est l'aînée Frank Schleck qui se voit offrir le gain de l'étape pour services rendus. Les premiers poursuivants, dont Arsmstrong, passeront la ligne deux minutes plus tard. Une belle opération puisqu'elle permet aux frères Schleck de se classer deuxième et troisième, derrière Contador, juste avant le contre-la-montre à Annecy.