Les Schleck affûtés

  • A
  • A
Les Schleck affûtés
Partagez sur :

Frank Schleck a brillé ce week-end lors du Critérium International qu'il a remporté pour la première fois de sa carrière. Vainqueur en solitaire samedi au sommet du col de l'Ospedale, avec l'aide de son cadet Andy, le coureur de Leopard-Trek a su conserver son avance dimanche lors de la courte étape en ligne et du contre-la-montre disputés à Porto-Vecchio. Les frères Luxembourgeois sont déjà en grande forme !

Frank Schleck a brillé ce week-end lors du Critérium International qu'il a remporté pour la première fois de sa carrière. Vainqueur en solitaire samedi au sommet du col de l'Ospedale, avec l'aide de son cadet Andy, le coureur de Leopard-Trek a su conserver son avance dimanche lors de la courte étape en ligne et du contre-la-montre disputés à Porto-Vecchio. Les frères Luxembourgeois sont déjà en grande forme ! Plutôt discrets pour leur première grande course de la saison, Paris-Nice pour Frank, Tirreno-Adriatico pour Andy, les frères Schleck ont passé la vitesse supérieure ce week-end à l'occasion du Critérium International. Débarqués en Corse avec la grosse artillerie (Jakob Fuglsang, Anders Lund, Maxime Monfort, Bruno Pires, Jens Voigt, Fabian Wegmann), mais sans Fabian Cancellara, vainqueur samedi du GP E3, les deux leaders de la formation Leopard-Trek avaient d'entrée fait part de leurs intentions. "Nous sommes ici pour gagner !", avait ainsi clamé l'aîné de la fratrie luxembourgeoise, qui a décroché la victoire finale. Un succès acquis dès samedi lors d'une première étape très sélective avec 198 kilomètres et plus de 3000 m de dénivelé dont l'ascension finale du Col de l'Ospedale (14.3 km de montée à 6.2 %), qui a fait beaucoup de dégâts. Echappé avec sept autres coureurs, puis en solitaire, le coéquipier des Schleck, Jens Voigt, qui rêvait d'un sixième succès dans le Critérium International - un record - en a d'ailleurs fait les frais. Une fois la jonction faite, les Luxembourgeois s'en sont donnés à coeur joie dans la montée, éliminant tour à tour leurs principaux rivaux: David Millar (Garmin-Cervélo), Bradley Wiggins (Team Sky), Andreas Klöden (RadioShack), Alexandre Vinokourov (Astana). La surprise Geniez A l'arrivée, Frank, parti à 8,3 kilomètres du sommet, s'imposait avec 16 secondes d'avance sur le Biélorusse Vasil Kiryienka (Movistar) et 22 secondes sur l'Estonien Rein Taaramae. Une avance qu'il a su conforter dimanche. Après la courte étape de plat du matin (75 kilomètres), qui a permis à l'Allemand Simon Geshke (Skil-Shimano) de s'illustrer, le contre-la-montre de l'après-midi, 7 km dans les rues de Porto-Vecchio, a été remporté par Klöden, devant Wiggins (à 4'') et Fuglsang (à 10''). Douzième à 24 secondes de l'Allemand, Frank parvenait à conserver 13 secondes d'avance au général sur Kiryienka et 30 sur Taaramae. "J'étais assez confiant avant de m'élancer dans ce chrono même si je redoutais un problème technique ou tout simplement que les jambes ne répondent pas. Je ne suis pas un spécialiste mais finalement tout s'est bien passé. Je suis heureux de côtoyer de grands champions vainqueurs par le passé du Critérium international", expliquait le natif du Grand Duché. Du côté Français, si Jérôme Coppel, arrivé avec de grosses ambitions, n'a pas pu suivre le rythme samedi, le leader de l'équipe Saur-Sojasun a terminé à une belle sixième place sur le contre-la-montre. Pas suffisant pour finir dans le top 10 où figure toutefois trois tricolores et notamment le jeune coureur de la Skil-Shimano, Alexandre Geniez, qui termine quatrième à 1'14''du vainqueur. Cinquième de Paris-Nice, Jean-Christophe Péraud s'offre une nouvelle belle place d'honneur en terminant sixième à 1'16''. Enfin, Pierrick Fédrigo, vainqueur l'an dernier, se classe huitième à 1'23''. La saison 2011 est désormais bel et bien lancée pour les frères Schleck qui ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin et espèrent bien de nouveau lever les bras avant le Tour de France. "Le mois d'avril est important pour le team Leopard-Trek, avec Fabian Cancellara dans les classiques flandriennes et mon frère et moi dans les classiques ardennaises. Je vais disputer le Tour du Pays-Basque pour parfaire ma condition et gagner l'une des trois me comblerait, l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne ou Liège-Bastogne-Liège" a ainsi confié Frank, jamais rassasié de victoires.