Les Saints, hérauts de la Nouvelle-Orléans

  • A
  • A
Les Saints, hérauts de la Nouvelle-Orléans
@ Reuters
Partagez sur :

NFL - La franchise et son Superdome symbolise la renaissance de la ville.

NFL - La franchise et son Superdome symbolise la renaissance de la ville. Jeudi soir, la saison de football américain NFL s'est ouverte avec la rencontre entre les Saints et les Minnesota Vikings au Superdome de La Nouvelle-Orléans. Il y a cinq ans, quelques jours après le passage de l'ouragan Katrina, les Saints avaient été obligés de s'exiler au Tiger Stadium de Bâton Rouge. Leur stade, entouré par les eaux et inutilisable, avait accueilli plusieurs milliers de victimes. Cinq ans après la catastrophe, le Superdome, flanqué d'une toute nouvelle couche de parure dorée installée cet été, affiche aujourd'hui la fierté retrouvée des Louisianais. D'une équipe moribonde au Superbowl Car parallèlement, en cinq ans, les Saints sont passés d'une équipe moribonde (3 victoires - 13 défaites en 2005) à une équipe victorieuse du SuperBowl en février dernier. La métaphore sportive est facile mais même le président des Etats-Unis l'a faite. Lors du discours qu'il a prononcé à l'occasion du cinquième anniversaire de Katrina, le 29 août dernier, Barack Obama a eu ces mots : "il y a cinq ans, beaucoup se demandaient si des gens reviendraient dans cette ville. Aujourd'hui, La Nouvelle-Orléans est l'une des villes les plus dynamiques des Etats-Unis, avec un réel frémissement au niveau économique. Il y a cinq ans, les Saints ont dû jouer chaque match à l'extérieur en raison des dommages causés au SuperDome. Il y a deux semaines, nous les avons reçus à la Maison Blanche, après leur victoire au SuperBowl." Une ville qui vibre à l'unisson Pour certains journalistes et bloggeurs, les Saints, à nouveau candidats au titre cette saison, ont servi de ciment social et de fierté locale aux habitants de la ville. "Katrina n'a pas détruit les Saints", confie ainsi Jeff Duncan, du quotidien local The Times-Picayune. "Miraculeusement, de manière incroyable et assez improbable, cela les a sauvés." Et les Saints sont devenus les hérauts de La Nouvelle-Orléans, annonçant la renaissance de la ville. Plus que la réussite sportive des Saints, certains préfèrent mettre en avant les effets bénéfiques du nouveau système scolaire. D'autres préfèrent souligner qu'il reste encore beaucoup à faire, tant au point de vue économique qu'au niveau de l'aménagement du territoire. Mais une chose est sûre : dans la ville, les tee-shirts avec la fleur de lys sont nombreux et la passion pour les Saints, palpable. Et cela risque de durer. Car en avril 2009, la franchise est parvenue à un accord pour rester à La Nouvelle-Orléans jusqu'en 2025 au minimum.