Les Rockets remontent

  • A
  • A
Les Rockets remontent
Partagez sur :

En s'imposant 112-95 face à Indiana, Houston s'est replacé dans la course aux Playoffs, une semaine avant une série de six matches d'affilée à domicile. Portés par les 20 points de Kevin Martin, les Rockets peuvent encore croire à une accession en Playoffs. Dans les autres matches de la nuit, Batum et Portland ont disposé des Bobcats de Diaw (93-69) et Utah a stoppé sa série de sept défaites d'affilée à domicile en battant Sacramento (109-102).

En s'imposant 112-95 face à Indiana, Houston s'est replacé dans la course aux Playoffs, une semaine avant une série de six matches d'affilée à domicile. Portés par les 20 points de Kevin Martin, les Rockets peuvent encore croire à une accession en Playoffs. Dans les autres matches de la nuit, Batum et Portland ont disposé des Bobcats de Diaw (93-69) et Utah a stoppé sa série de sept défaites d'affilée à domicile en battant Sacramento (109-102). Le match de la nuit Les Rockets sont prêts ! Alors que la franchise se prépare à un mois de mars décisif, Houston s'est imposé face aux Pacers (112-95) samedi soir. A une semaine d'une série à domicile importante (six matches de suite au Toyota Center), les partenaires d'un très bon Kevin Martin se sont rassurés face à des Pacers émoussés, qui jouaient leur quatrième match en cinq jours. Avec cette septième victoire en dix matches, Luis Scola (16 points) et les siens se replacent à deux victoires et demie de la huitième place de la conférence Ouest, actuellement occupée par Memphis. Les Français Nicolas Batum et Boris Diaw s'affrontaient dans la nuit au Rose Garden de Portland. L'ancien Manceau en est sorti vainqueur avec les TrailBlazers (93-69), inscrivant 7 points en 26 minutes passées sur le parquet. Diaw a également livré un match discret, l'ancien pensionnaire des Suns inscrivant deux petits points en 22 minutes pour cinq passes et cinq rebonds. A Londres, pour le deuxième match des Nets au O2, Johan Petro a une nouvelle fois dû se contenter des miettes. Avec six petites minutes de jeu, le pivot a inscrit deux points pour trois rebonds au cours de l'épique victoire de New Jersey face à Toronto (137-136), au terme de trois prolongations. Dans le camp des Raptors, Alexis Ajinça n'a évolué que trois minutes, insuffisant pour éviter de rendre une feuille de stats totalement blanche. Kévin Séraphin a, lui, évolué huit minutes lors de la victoire des Wizards à domicile face à Minnesota (103-96). L'ancien Choletais en a profité pour inscrire deux points et deux rebonds. La stat 50: Comme le nombre de double-double d'affilée marqués par Kevin Love. La star des Wolves n'a certes pu éviter la défaite des siens à Washington mais s'est rapproché du record historique de Moses Malone, 51 double-double d'affilée réalisés sur les saisons 1978-1979. Love a même bouclé son troisième match consécutif à plus de 20 points et 20 rebonds... La Love dépendance se poursuit à Minnesota.