Les regrets de Ljuboja

  • A
  • A
Les regrets de Ljuboja
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Grenoble officiellement relégué, le Serbe déplore la saison manquée de son club.

LIGUE 1 - Grenoble officiellement relégué, le Serbe déplore la saison manquée de son club. Depuis samedi soir et la lourde défaite à Toulouse (4-0), c'est désormais une certitude : Grenoble évoluera la saison prochaine en Ligue 2. Mais le meilleur buteur cette saison du GF38, Danijel Ljuboja, estime - logiquement - que le sort des Isérois était scellé depuis plus longtemps. "Je pense qu'on est descendus un peu avant, a expliqué l'ancien joueur du PSG, lundi soir, dans Europe 1 Foot. Le match contre Toulouse, on est tous passés à côté mais il y a eu pas mal de matches où on a été pas trop mal et où on a manqué de réussite." Outre le manque de réussite, l'attaquant serbe avance également le nombre d'expulsions concédées cette saison par son club - sept - comme une des principales raisons au déficit de résultats. Avec sept cartons rouges et 65 jaunes, le GF38 est même dernier au classement du fair-play, juste derrière Boulogne, autre relégable. "Au début, je marquais un peu plus de buts (cinq buts en 14 journées puis un seul depuis, ndlr), mais les résultats ne suivaient pas, regrette Ljuboja. On a vu que parfois, ça se jouait à rien du tout. C'est surtout en début de saison qu'on n'a pas eu de réussite (douze défaites consécutives, ndlr), avec notamment beaucoup d'expulsions." Avec sept cartons rouges et 65 jaunes, le GF38 est même dernier au classement du fair-play, juste derrière Boulogne, autre relégable. S'il regrette ces trop nombreux matches disputés en infériorité numérique, Ljuboja explique qu'à aucun moment, le vestiaire, profondément renouvelé à l'intersaison, n'a implosé sous l'effet des mauvais résultats. "Entre nous, il y a toujours eu une bonne ambiance, peut-être trop bonne, reconnaît-il. On ne s'est peut-être pas dit suffisamment les choses. (...) Peut-être qu'il fallait garder des joueurs d'expérience comme (Grégory) Wimbée ou (Daniel) Moreira. Mais on ne sait pas comment ça se serait passé. C'est toujours facile de parler après." Ecoutez Danijel Ljuboja sur Europe 1: La descente en Ligue 2 devenue désormais une réalité, Grenoble ne va pas pour autant lâcher la fin de saison. "C'est pour notre public qu'on va jouer. Il faut relever la tête, on est là pour se battre", souligne l'ancien Strasbourgeois, qui n'a pas encore pris de décision pour la saison prochaine. "Tous les joueurs de Grenoble ont envie de rejouer en Ligue 1, concède le Serbe. Je ne sais pas trop si j'ai envie de jouer à l'étranger (sic). J'avais connu une bonne première saison à Stuttgart (26 matches, huit buts en Bundesliga, ndlr), avec (Giovanni) Trapattoni. Mon envie, c'est plus de rester en France." Et un heureux événement pourrait définitivement l'y convaincre. "Ma femme est enceinte, elle va accoucher dans un mois et demi, donc je pense que je vais rester ici." Reste désormais à trouver un club français intéressé par cet attaquant, âgé de 31 ans seulement et qui a prouvé tout au long de sa carrière qu'il était aussi technique que dur au mal.