Les Reds solides en terre ennemie

  • A
  • A
Les Reds solides en terre ennemie
Partagez sur :

Après deux défaites consécutives à l'extérieur en championnat, Liverpool a renoué avec la victoire hors de ses bases en s'imposant sur la pelouse d'Everton (2-0), samedi lors du derby de la Mersey, comptant pour la 7e journée de Premier League. Les deux clubs de Manchester se partagent toujours la première place suite à la victoire des Red Devils face à Norwich (2-0) et celle des Citizens sur le terrain de Blackburn (4-0).

Après deux défaites consécutives à l'extérieur en championnat, Liverpool a renoué avec la victoire hors de ses bases en s'imposant sur la pelouse d'Everton (2-0), samedi lors du derby de la Mersey, comptant pour la 7e journée de Premier League. Les deux clubs de Manchester se partagent toujours la première place suite à la victoire des Red Devils face à Norwich (2-0) et celle des Citizens sur le terrain de Blackburn (4-0). Invaincu en championnat la saison dernière face à son ennemi juré Liverpool (victoire 2-0 à domicile et nul à l'extérieur 2-2), Everton n'a pas réussi à rééditer sa performance samedi lors de la 7e journée de Premier League. En infériorité numérique une bonne partie de la rencontre après un carton rouge pas vraiment justifié adressé à Jack Rodwell, les Toffees ont subi la loi des Reds dans leur antre de Goodison Park (2-0). Un succès qui permet aux hommes de Kenny Dalglish de rester dans le sillage du trio de tête, alors que leurs rivaux restent scotchés dans le ventre mou. Battu sur les pelouses de Stoke City (0-1) et Tottenham (0-4) lors de ses deux derniers déplacements en championnat, Liverpool, qui s'était à peine rassuré le week-end dernier en s'imposant dans la douleur à Anfield face à Wolverhampton (2-1), avait à coeur de l'emporter ce samedi lors d'un derby de la Mersey toujours très disputé. Les premières minutes sont d'ailleurs conformes à la tradition, sans dépasser les bornes. Ce n'est pas l'avis de l'arbitre Martin Atkinson, qui, sur un tacle, certes engagé mais pas vraiment dangereux de Jack Rodwell sur Luis Suarez au milieu de terrain, décide d'exclure directement le jeune milieu de terrain qui disputait son premier derby. Kuyt rate son premier penalty avec les Reds... Un carton rouge sévère qui durcit le ton entre les deux rivaux et réchauffe l'ambiance dans les tribunes, mais change aussi forcément la physionomie du match. Désormais en supériorité numérique, les Reds ne vont pas se faire prier pour tenter de faire rapidement la différence, mais les hommes de David Moyes leur opposent une belle résistance. Juste avant le repos, Suarez croit avoir fait le plus dur en obtenant un penalty, justifié cette fois, pour une faute dans la surface du défenseur international anglais Phil Jagielka. Mais Tim Howard se détend parfaitement pour détourner la tentative de Dirk Kuyt (43e), qui rate ainsi son premier penalty depuis son arrivée à Liverpool, il y a cinq ans ! Les supporters des Toffees croient alors en l'exploit de leurs protégés, capables de résister au grand Liverpool à dix. Mais Andy Carroll va doucher leurs espoirs à une demi-heure du terme de la rencontre. Parfaitement décalé par Craig Bellamy sur le côté gauche, José Enrique adresse un bon centre en retrait. Kuyt laisse intelligemment passé pour Carroll, qui fusille Howard d'une reprise (1-0, 71e). Malgré les efforts de Louis Saha, titulaire pour la première fois cette saison à la pointe de l'attaque d'Everton, les locaux ne reviendront pas et Liverpool conforte même son succès dans les dix dernières minutes grâce à Suarez, qui profite d'un mauvais renvoi dans la surface de Sylvain Distin pour doubler la mise de près (2-0, 82e). Grâce à ces trois points, les Reds se rapprochent du podium. Un podium toujours occupé par Manchester United, vainqueur dans la douleur à Old Trafford du promu Norwich (2-0), et Manchester City, qui a écrasé Blackburn (4-0), grâce notamment à un but de Nasri. Newcastle est toujours dans le coup avec son succès arraché sur le terrain de Wolverhampton (2-1).