Les Red Bull marquent les esprits

  • A
  • A
Les Red Bull marquent les esprits
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Mark Webber et Sebastian Vettel ont dominé les essais libres du GP de Singapour.

F1 - Mark Webber et Sebastian Vettel ont dominé les essais libres du GP de Singapour. Piste humide oblige, et entrées véritables des cadors différées, la première séance d'essais libres du Grand Prix de Singapour ce vendredi midi s'était montrée plutôt avare en enseignements. Le deuxième temps alors signé par Michael Schumacher derrière Mark Webber – une rareté cette saison uniquement observée au Canada jusqu'alors – accréditait du reste la thèse de la simple session de chauffe. Comme le 18e chrono d'un Lewis Hamilton qui à l'instar de Fernando Alonso ou Sebastian Vettel avait attendu les dix dernières minutes de ces essais initiaux pour arrêter un premier temps. Le deuxième acte des libres de Singapour s'est en revanche révélé bien plus intéressant. En termes de roulage d'abord, mais également de performances, Sebastian Vettel ayant à titre de comparaison explosé le chrono qui avait valu la pole position à Lewis Hamilton la saison passée (1'46"660 contre 1'47"891). La conséquence, entre autres, de l'affinement des vibreurs de la fameuse chicane Sling, ainsi que des légères retouches observées ici et là sur le tortueux circuit urbain de Marina Bay. Tous les favoris dans le rythme En attendant la grande explication des qualifications, samedi dès 16h, Sebastian Vettel n'a en tout cas pas manqué de s'illustrer, s'octroyant de loin le meilleur temps de la deuxième séance libre, avec plus de six dixièmes de marge vis-à-vis de son coéquipier Mark Webber et au moins une seconde d'avance sur le reste de la concurrence. De Jenson Button (+1"030) à Lewis Hamilton (+1"158) en passant par Fernando Alonso (+1"058), tous les prétendants au titre mondial ont cependant eu le mérite de pointer aux avant-postes en cette journée de tests. Samedi, à l'heure d'établir une hiérarchie de grille ô combien décisive sur un tel tracé, chacun aura ainsi des arguments à faire valoir. La dynamique du moment sera à mettre au crédit d'un Vettel qui a donc survolé les débats ce vendredi, la dynamique globale, elle, jouera pour un Alonso qui a remporté deux des quatre derniers Grands Prix, pour une place de dauphin. Webber quant à lui se présentera en leader et ce, même s'il n'a encore jamais vu le drapeau à damiers à Singapour. Lewis Hamilton s'appuiera de son côté sur sa victoire l'an passé et son coéquipier Jenson Button, le pilote qui sait passer entre les gouttes comme personne, aura sans doute son mot à dire si la pluie s'invite au rendez-vous...