Les Red Bull abonnées à la pole

  • A
  • A
Les Red Bull abonnées à la pole
@ Reuters
Partagez sur :

F1 - Vettel et Webber s'élanceront en première ligne du GP de Hongrie.

F1 - Vettel et Webber s'élanceront en première ligne du GP de Hongrie. Les week end se suivent... et se ressemblent. Depuis le lancement de la saison, les Red Bull n'ont manqué l'exercice des qualifications qu'à une seule reprise, au Canada, lorsque Lewis Hamilton avait réussi l'exploit, il faut bien le nommer ainsi, de signer le meilleur temps absolu le samedi avant de transformer l'essai en course le dimanche. En Hongrie, pour la 12e séance de qualification de la saison, les Red Bull n'ont pas manqué l'occasion de montrer leur supériorité en performance pure en trustant le haut de la feuille des temps dans chacune des séances d'essais. Sebastian Vettel, à son aise depuis vendredi à confirmé samedi que la RB-6 était tout simplement la plus rapide en s'octroyant de manière imparable la pole position avec un temps canon de 1'18''773. Le pilote allemand devance son équipier Mark Webber sur la grille de départ, auteur d'un temps de 1'19''184. Derrière, autre confirmation de l'état de forme actuel du plateau, on retrouve les deux Ferrari de Fernando Alonso et de Felipe Massa, mais à 1''214 de la pole ! Le champion du monde 2008, Lewis Hamilton (McLaren) occupera la 3e ligne de la grille de départ en compagnie de Nico Rosberg (Mercedes). Deux pilotes qui tenteront de sauver ce qui peut encore l'être dans leurs écuries respectives, puisque leurs coéquipiers n'ont pas franchi le cap de la Q2. Peu à l'aise sur le tracé du Hungaroring, Lewis Hamilton s'est constamment plaint du comportement de sa monoplace et espère tout juste marquer des points intermédiaires, si importants dans la course au titre mondial. La surprise Petrov Pour trouver un motif de satisfaction, il faut aller chez Renault, mais du côté de chez Vitaly Petrov (7e), qui pour la première fois cette saison, a réussi à se qualifier au nez et à la barbe de son équipier Robert Kubica (8e), tous deux sur la quatrième ligne de la grille de départ. Une performance pour le pilote russe, qui devait impérativement réussir une performance ici sur le tourniquet hongrois pour conserver son baquet chez les Jaunes de Viry-Châtillon pour le reste de la saison. Au rang des déceptions, Michaël Schumacher (14e), déjà tourné vers 2011 et surtout Jenson Button (11e). L'actuel deuxième au championnat des pilotes est dans l'obligation de réaliser une course incroyablement offensive pour espérer conserver sa position au terme de ce week end magyar. A moins que, comme évoqué à l'issue des essais libres de vendredi, chez McLaren, on songe surtout à préparer les futures courses en Italie et en Belgique, tracé peut-être plus favorables à la MP 4-25...Et tenter de limiter les dégâts avant la trêve estivale.