Les réactions-Evra: "Je suis trop content"

  • A
  • A
Les réactions-Evra: "Je suis trop content"
Partagez sur :

A l'issue de leur victoire au Luxembourg vendredi soir dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012, les Bleus ont tous été d'accord pour constater que si la manière a laissé à désirer, l'essentiel avait été acquis, les trois points. Tous ont également commenté le retour de Franck Ribéry et Patrice Evra, les intéressés confiant quant à eux leur bonheur de renouer avec le maillot bleu.

A l'issue de leur victoire au Luxembourg vendredi soir dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012, les Bleus ont tous été d'accord pour constater que si la manière a laissé à désirer, l'essentiel avait été acquis, les trois points. Tous ont également commenté le retour de Franck Ribéry et Patrice Evra, les intéressés confiant quant à eux leur bonheur de renouer avec le maillot bleu. Patrice Evra: "Ça rappelle un peu les matches de Coupe de France, on a évité le traquenard, la Biélorussie avait fait match nul ici. A l'arrivée, on fait le boulot. Comme nous l'avait demandé le coach, avec ou sans la manière, il fallait gagner ce match, on l'a gagné, c'était important pour l'équipe et surtout pour moi de commencer avec une victoire. J'ai ressenti beaucoup d'émotion de fierté, je suis un homme heureux. Comme je l'ai dit, jouer avec mon club, c'était faire mon métier à 50%, jouer pour mon pays, c'est à 100%. Rechanter cette Marseillaise, revêtir cette tenue, je suis vraiment fier et heureux. Et content d'être là, de remercier les gens qui m'ont soutenu parce que j'ai vraiment eu neuf mois très difficiles. Le staff, les joueurs, m'ont mis dans les meilleures conditions, j'ai vraiment senti que je rentrais dans une famille, à partir de là, je ne peux qu'être heureux, je suis vraiment touché ce soir. Maintenant, il faut continuer, ne pas casser cette dynamique. Ça fait trop plaisir, je suis trop content." Franck Ribéry: "Je suis très content de rejouer avec l'équipe de France. Maintenant, ce n'était pas le plus beau match de l'équipe de France, pas un de mes meilleurs matches non plus, mais l'essentiel a été fait, avoir pris les trois points. Ce n'est jamais évident de jouer ce genre de match, avec un terrain pas facile, une équipe très bien regroupée et qui n'a rien lâché. C'est toujours un bonheur de jouer en équipe de France, de porter ce maillot, il y a beaucoup d'émotion, de choses qui se passent à l'intérieur, je suis très content d'avoir rejoué en équipe de France 90 minutes, ça faisait neuf mois que je n'avais pas joué en équipe de France, c'est très long, c'est des moments qu'on n'oublie pas, une carrière ça va tellement vite, il faut profiter au maximum de ces moments-là." Samir Nasri: (A propos de son capitanat) "Je l'ai appris en arrivant au stade, je suis très honoré, mais le plus important, c'est qu'on ait gagné ce soir." Philippe Mexès: "Ça fait plaisir de marquer, encore plus quand il y a la victoire au bout, le compteur est débloqué. Je ne l'attendais pas particulièrement (ce premier but en Bleu, ndlr), nous, l'objectif c'est d'être solides défensivement, de ne pas prendre de but, mais il est bienvenu, et on prend de plus en plus confiance, c'est positif. On savait que ça allait être très difficile, même en jouant avec plus ou moins cinq attaquants, et comme au match aller, ça s'est débloqué sur un coup de pied arrêté, tant mieux. L'essentiel était d'ouvrir le score et qu'ils se découvrent pour avoir plus d'espaces. Franck était très bien, peut-être un peu tendu au début, mais c'est bien de prendre confiance petit à petit. Ça ne doit pas être évident pour eux (Ribéry et Evra), mais ils sont grands, ils ont de l'expérience, ils ont démontré ce soir qu'ils sont toujours là, au profit de l'équipe nationale." Florent Malouda: "On est un peu déçus de la première mi-temps par rapport au contenu, la qualité technique. On a mis de l'application, mais il y a eu pas mal de déchet, mais on a fait l'essentiel en ouvrant le score. On est revenus en deuxième mi-temps avec de meilleures intentions, en essayant de mettre plus de vitesse, ça nous a permis de mettre le deuxième but. Par expérience, dans ces soirs-là, il faut savoir prendre l'essentiel, les points de la victoire, au classement, ça nous permet d'être sereins. On a essayé de beaucoup parler, d'être bien disposés sur le terrain, d'aller chercher de la complémentarité, ça ne peut pas venir d'un seul coup, ça peut expliquer certaines choses, mais on est contents, on a retrouvé un peu de complicité, et il y a eu des échanges intéressants. (A propos de sa permutation avec Ribéry en seconde période) On aurait pu le faire un peu plus tôt, mais dans les entraînements dans la semaine, le coach nous a donné totale liberté. En première période, on n'a pas trop osé, parce qu'on n'était pas bien disposés sur le terrain, en deuxième mi-temps quand les espaces se sont libérés, on a essayé de varier, parce qu'ils nous attendaient bien, ça les a perturbés et ça apporté le deuxième but. Je pense qu'ils (Ribéry et Evra) ont fait un retour réussi, mais il faut maintenant parler de l'avenir, ce sont deux joueurs du groupe France, il ne faut pas faire de distinction entre eux et les autres." Yann M'Vila: "Ce soir, il n'y avait qu'une équipe sur le terrain, jouer contre une équipe comme ça, très bas et qui ne joue pas, c'est difficile. On a essayé, on a poussé, on savait qu'on allait pouvoir débloquer la situation sur un coup de pied arrêté, c'est ce qu'on a fait. On a essayé d'enchaîner sur un deuxième but le plus rapidement possible, on n'a pas réussi, mais l'essentiel, c'est les points et la victoire au bout. Franck et Patrice ? Ils ont répondu présent, c'est essentiel pour le groupe et pour eux." Adil Rami: "On s'attendait à ce que ça soit compliqué contre une équipe regroupée, on savait que ça allait être difficile de trouver le décalage, mais marquer vite, c'est rassurant, et après, on a tué le match en deuxième mi-temps. Moi, je me suis senti bien, on commence à enchaîner les matches avec Philippe (Mexès), c'était un match difficile dans la concentration car c'est surtout quand on a le ballon qu'on est en danger. Quand on sort du match sans prendre de but, c'est la récompense du travail chaque semaine, c'est super important pour engranger de la confiance. Patrice ? Je l'ai bien senti, c'est son retour avec Franck, mais ça reste des joueurs cadres, il n'y a pas eu de pression supplémentaire, comme depuis le début de la semaine, ça se passe bien. Le capitanat de Samir ? Ça lui va bien, il a de l'expérience, il a la parole facile, c'est bien."