Les réactions-Benzema: "L'Euro sans les barrages"

  • A
  • A
Les réactions-Benzema: "L'Euro sans les barrages"
Partagez sur :

Voici les principales réactions des joueurs français après Roumanie-France (0-0) :

Voici les principales réactions des joueurs français après Roumanie-France (0-0) : Karim Benzema (attaquant de l'équipe de France): "Ce fut un match très difficile. On savait que la Roumanie était une formation bien regroupée derrière, que le terrain serait très difficile à jouer, compliqué pour les appuis. L'essentiel, c'est qu'on ait quand même pris un point. Mais on voulait s'en aller avec trois points. Il faut bien se concentrer sur les prochains matches en octobre, décisifs pour la qualification. On est confiants. On a envie d'aller à l'Euro. Nous voulons y aller à l'Euro sans passer par les barrages. On a une petite finale qui nous attend au Stade de France." Yann M'Vila (milieu de l'équipe de France): "On est tombés contre une équipe solide, ils étaient tous regroupés. En plus, ce n'était pas facile de trouver ses appuis sur cette pelouse, alors qu'on voulait faire des décalages. On a du coup eu du mal à faire tourner le ballon. On est quand même satisfaits, c'est un bon point de pris ce soir et on a vécu un stage positif. Pour les deux derniers matches, à nous de montrer du caractère, on a envie de sortir par la grande porte." Mathieu Valbuena (attaquant de l'équipe de France): "On est forcément frustrés car on était venus pour gagner. Maintenant, on a joué sur un terrain catastrophique, sur les appuis, c'était délicat de porter le ballon, ça ne nous a pas aidés, même si on ne se cache pas derrière ça. On a su malgré tout développer notre jeu, mais j'aurais aimé voir ce que ça aurait donné si on avait joué sur un terrain de meilleure qualité. Il y a des signes encourageants, je pense que le coach est satisfait. On aurait voulu prendre les trois points, on n'a pas eu énormément d'occasions. On ne fait pas le carton plein sur les deux matches, mais c'est encourageant, ces matches étaient capitaux pour la qualification, il nous reste deux matches contre l'Albanie et la Bosnie qui sont super importants. La Bosnie, c'est une très bonne équipe, ils ne vont rien lâcher, à nous de montrer que nous aussi on veut cette qualification." Adil Rami (défenseur de l'équipe de France): "On a su prendre quatre points sur deux matches çà l'extérieur, garder notre invincibilité et notre première place. Personnellement, n'étais pas à l'aise du tout (avant le match, ndlr), je vais être honnête : pour moi, c'était un match particulier, j'ai perdu (sic) pas mal de matches à cause de ma suspension, notamment les matches en fin de saison, contre l'Ukraine et la Pologne (il est rentré en Pologne en début de match, ndlr), où le coach a fait des choix. Après le Chili puis le match de l'Albanie que j'aurais aimé joué, donc j'étais content de retrouver ma place. J'ai fait mon travail pour renvoyer la confiance que le coach m'a donnée. J'essaie de faire ce que me demande le coach, de jouer au ballon, de garder la possession, de jouer avec le milieu de terrain, mais mon rôle premier, c'est de bien défendre et je suis content qu'on n'ait pris zéro but." Hugo Lloris (gardien et capitaine de l'équipe de France): "On ne pouvait pas faire mieux ce soir sur un terrain aussi catastrophique, c'est dommage parce qu'il y avait une très bonne ambiance, un stade rempli. On a quand même mis de l'application dans la construction, il a manqué la dernière passe dans les 25-30 derniers mètres. Au niveau de la maîtrise, c'était intéressant, on a mis beaucoup d'application, on a fait tourner cette équipe roumaine qui est restée derrière, ils ne se sont pas procuré d'occasions, c'est un bon point pour nous. Quatre points, ce n'est pas suffisant parce qu'il va falloir gagner nos deux derniers matches pour assurer notre première place, mais c'est quatre bons points de pris. Et on continue notre série d'invincibilité, ça se jouera au mois d'octobre. La victoire de la Bosnie relance la première place mais on est toujours premiers, il faudra aborder ces matches avec un état d'esprit conquérant." Yohan Cabaye (milieu de l'équipe de France): "On est tombés sur une pelouse vraiment difficile, on a eu la maîtrise du ballon, on a essayé de le faire circuler, de trouver des espaces, mais ils étaient bien regroupés devant leur surface, ce n'était pas très facile. On était venus pour gagner, on est un peu déçus, mais si on fait le bilan, quatre points sur six sur deux matches à l'extérieur, c'est pas mal, on reste en tête du groupe, c'étaient dix jours intéressants. Il nous reste deux matches à la maison en octobre, on reste maîtres de notre destin. J'étais très heureux de débuter, c'était l'occasion de montrer qu'on peut compter sur moi, tout le monde m'a mis en confiance, je prends de plus en plus mes marques dans cette équipe. J'avais envie de très bien faire, on a l'objectif de se qualifier, plus on avance vers la fin, plus les matches sont importants. On représente notre pays, c'est important de se battre, de donner le meilleur, c'est mon état d'esprit." Bacary Sagna (défenseur de l'équipe de France): "Il n'y a pas de statut dans cette équipe, c'est plutôt bien qu'il y ait une certaine concurrence, du coup, tout le monde se bouge et donne le maximum pour l'équipe, pour donner une bonne image de l'équipe de France. Ça permet de redonner le sourire aux Français, en tant que joueur, ça fait toujours plaisir de voir le Stade de France complet, il n'y a pas de mots pour décrire ça." Eric Abidal (défenseur de l'équipe de France): "On s'est rapprochés de la qualification, puisqu'il ne reste que deux matches et que nous sommes toujours en tête. On savait que les Roumains ne se créeraient pas beaucoup d'occasions puisqu'on avait mis des choses en place. Ne pas perdre le ballon, notamment. Dans l'ensemble, on est satisfaits."