Les promesses sont là

  • A
  • A
Les promesses sont là
Partagez sur :

Sans forcément briller, le Paris Saint-Germain a disposé de Differdange, jeudi, en barrages de la Ligue Europa (4-0). Grâce à des buts de Gameiro, Bahebeck, Ceara et Ménez, les Parisiens peuvent envisager le match retour, jeudi prochain à domicile, avec sérénité. De son côté, Javier Pastore a fait ses débuts, et a déjà montré quelques belles choses.

Sans forcément briller, le Paris Saint-Germain a disposé de Differdange, jeudi, en barrages de la Ligue Europa (4-0). Grâce à des buts de Gameiro, Bahebeck, Ceara et Ménez, les Parisiens peuvent envisager le match retour, jeudi prochain à domicile, avec sérénité. De son côté, Javier Pastore a fait ses débuts, et a déjà montré quelques belles choses. Il est là. Deux semaines et demie après son arrivée au Paris Saint-Germain, Javier Pastore a fait ses premiers pas sous ses nouvelles couleurs. Face à un adversaire certes des plus modestes, le milieu de terrain argentin a laissé entrevoir quelques belles promesses, notamment dans sa relation avec Jérémy Ménez. "Je me sens bien. J'ai fait un bon match. Je ne suis pas encore au bout de la préparation, mais je suis content du résultat", a glissé l'ancien Palermitain au micro de Direct 8. Il est vrai qu'en s'imposant 4-0 face à Differdange, le PSG a désormais neuf orteils en phase de poules de cette Ligue Europa, avant le retour, jeudi prochain, au Parc. Dans une rencontre qui n'a jamais vraiment trouvé son rythme, tout n'a pourtant pas été simple pour les Franciliens, qui ont largement buté sur Julien Webber, le gardien luxembourgeois. Ainsi, si Kevin Gameiro ouvre rapidement la marque en deux temps, suite à une frappe contrée de Blaise Matuidi (17e), l'ancien Lorientais va ensuite inlassablement buter sur le portier adverse (29e, 33e, 40e). Salvatore Sirigu est même contraint de sortir le bleu de chauffe, sur cette frappe lointaine de Gilles Bettmer (37e). Kombouaré: "On monte en puissance" La deuxième période redémarre d'ailleurs sur le même faux-rythme, jusqu'à ce but de Jean-Christophe Bahebeck, suite à une frappe contrée de Menèz (2-0, 70e). L'édifice luxembourgeois commence alors à se craqueler et Ceara (90e), puis Ménez (94e), aggravent la marque. Deux buts instigués par un Pastore décidément bien en jambes pour une première. "Le coach me fait confiance, je me sens bien ici", précise l'Argentin, tandis que Kombouaré ne préfère pas le mettre en avant. "J'incorpore Pastore dans une analyse collective. Il est comme la plupart des joueurs et a du travail physique à faire. Il a été intéressant et disponible, il touche beaucoup de ballons. C'est une rentrée, il doit travailler, tempère le Kanak, qui préfère donc se concentrer sur un bilan plus élargie. Je suis satisfait du résultat, ce n'était pas un match facile à jouer face à une équipe qui a vendu chèrement sa peau et a bien défendu. J'attendais un peu plus mais on monte en puissance". A confirmer dès dimanche, avec la réception de Valenciennes.