Les pieds dans le tapis

  • A
  • A
Les pieds dans le tapis
Partagez sur :

Le Racing-Metro 92 a démarré la Coupe d'Europe par le mauvais bout, vendredi, en s'inclinant d'entrée à domicile, face à Cardiff (20-26). Dominateurs en première période, les Franciliens ont reculé en seconde, pour laisser Dan Parks entériner le succès gallois au pied. La qualification pour les quarts de finale semble déjà compromise, malgré le bonus défensif.

Le Racing-Metro 92 a démarré la Coupe d'Europe par le mauvais bout, vendredi, en s'inclinant d'entrée à domicile, face à Cardiff (20-26). Dominateurs en première période, les Franciliens ont reculé en seconde, pour laisser Dan Parks entériner le succès gallois au pied. La qualification pour les quarts de finale semble déjà compromise, malgré le bonus défensif. "D'entrée une défaite à domicile ça ne pardonne pas." Antoine Battut ne se cache pas, l'opération réalisée par le Racing, vendredi, à domicile, face à Cardiff, n'est pas la meilleure qui soit. Pour leur entrée en lice en Coupe d'Europe, les Franciliens ont en effet mordu la poussière (20-26), la faute à une deuxième période ratée dans les grandes largeurs. "Ce match, on l'a perdu logiquement", reconnaît Nicolas Durand, devant les caméras de Canal+ Sport. Et avec ce revers d'entrée, il va désormais falloir aller chercher deux succès à l'extérieur, pour voir les quarts de finale. Pas simple. Pourtant, le match démarre plutôt bien, avec six points au pied, signés Germain, puis Hernandez (6-0, 8e). Le Racing est conquérant, et perturbe une équipe de Cardiff qui part toutefois à l'essai avec Filise, après un regroupement cafouillé (6-7, 13e). Le combat est équilibré, et Imhof fait parler son talent le long de la ligne, pour éviter quatre plaquages (14-10, 31e). Reste que la défense a des ratés, et Czekaj en profite pour permettre à Cuthbert de marquer en bout de ligne (14-17, 37e). Malgré une belle copie, le Racing est donc derrière à la pause. Durand: "On perd les pédales""On fait un bon début de match, mais on sait que dans les gros matches, face à des équipes expérimentées, la moindre faute se paie cash", souffle alors Henry Chavancy. Au retour sur le pré, les Franciliens n'y sont plus, et se mettent à reculer. Les fautes commencent à s'accumuler, et Parks engrange six points de plus (17-23, 59e). "On est un peu indiscipliné. Il faut croire en nos chances", lance alors Estebanez, sorti sur blessure. "Sur un appui, j'ai entendu craquer sur toute la jambe. J'ai une boule au niveau du tibia, ça commence à me lancer. On verra bien avec les examens", précise le centre international. Mais ses coéquipiers ne parviennent pas à faire la différence, et laissent finalement les Gallois s'imposer (20-26, 70e), sans jamais avoir vraiment tenté leur chance dans le deuxième acte. "En seconde mi-temps on perd les pédales. Eux ils construisent et marquent les points. Ça a été difficile, on n'a pas pu sortir de notre camp", regrette Durand. "Il faut reconnaître qu'ils ont vraiment bien défendu. Ils ont su être opportunistes au bon moment", lâche de son côté Battut. Un an après sa première apparition en H-Cup, le Racing a encore beaucoup à apprendre...