Les Pays-Bas en finale !

  • A
  • A
Les Pays-Bas en finale !
@ Reuters
Partagez sur :

CM 2010 - Après leur victoire sur l'Uruguay (3-2), les Pays-Bas sont en finale.

CM 2010 - Après leur victoire sur l'Uruguay (3-2), les Pays-Bas sont en finale. Les Pays-Bas verront bien Johannesburg. Une qualification acquise dans la douleur, mardisoir, face à des Uruguayens valeureux qui ont chèrement vendu leur peau. Oscar Tabarez avait prévenu que son équipe jouerait avec son coeur, elle a tenu promesse, tenant tête à des Néerlandais qui ont mené au score avant de reculer, d'être rejoints au score et de se retrouver franchement ballottés en début de seconde période. Il aura fallu un coup de patte de Sneijder et un coup de tête de Robben pour les sortir de ce mauvais pas et se hisser en finale, la troisième de leur histoire après celles perdues en 1974 et 1978. Mais nul doute que si elle veut enfin décrocher le Graal face à l'Espagne, la formation de Bert van Marwijk devra résoudre ses problèmes défensifs, elle qui a encore pâti des lacunes de sa charnière centrale Heitinga-Mathijsen, à la peine face à un Forlan trop seul sur la pelouse du Green Point Stadium, car orphelin de Suarez, logiquement condamné à suivre cette première demi-finale de la Celeste depuis 1950 des tribunes, un bonnet sur la tête. A l'arrivée, l'équipe sud-américaine, révélation de cette Coupe du monde sud-africaine, tentera samedi à Port Elizabeth de monter sur le podium, avant un retour au pays qui, quel que soit le résultat, sera triomphal. La troisième finale... Pour accéder à la dernière marche du tournoi sud-africain, les partenaires de Dirk Kuyt ont sollicité deux de leurs stars offensives, Sneijder inscrivant un but placé sous le signe de la réussite d'une frappe détournée depuis l'entrée de la surface (2-1, 70e), quelques secondes avant que Robben ne catapulte de la tête un centre de Kuyt dans le but de Muslera (3-1, 73e). Avant cela, Van Bronckhorst aura troqué son costume de capitaine exemplaire pour celui d'artilleur en chef pour l'ouverture du score d'un missile décoché de 36 mètres (1-0, 18e). Loin d'être maladroit dans l'exercice de la frappe lointaine, Forlan aura répondu avant la pause pour tromper un Stekelenburg fébrile (1-1, 41e). Redoutables de réalisme, les Oranje auront tremblé jusqu'au bout avec le plat du pied tardif de Maxi Pereira (3-2, 90+2e) mais auront finalement tenu bon pour gagner le droit de disputer leur troisième finale de Mondial, après celles perdues en 1974 et 1978. Jamais deux sans trois ? Réponse dimanche ! ZAP FOOT - La fièvre Oranje. Revivez Uruguay - Pays-Bas et écoutez les réactions des invités de "Bienvenue au club". (Montage réalisé par Nicolas Charpentier et Nicolas Rouyer):