Les patients anglais

  • A
  • A
Les patients anglais
Partagez sur :

Chelsea et Arsenal n'ont pas cédé à la panique, samedi, pour sortir vainqueurs de la 10e journée de Premier League. Le leader s'est imposé à Blackburn, 2-1, grâce à un but d'Ivanovic inscrit à la 84e minute pendant que les Gunners venaient à bout de West Ham (1-0), à domicile, sur une tête plongeante de Song (88e). Au classement, les hommes de Wenger restent à cinq points des Blues, tout comme Manchester United qui a battu Tottenham (2-0).

Chelsea et Arsenal n'ont pas cédé à la panique, samedi, pour sortir vainqueurs de la 10e journée de Premier League. Le leader s'est imposé à Blackburn, 2-1, grâce à un but d'Ivanovic inscrit à la 84e minute pendant que les Gunners venaient à bout de West Ham (1-0), à domicile, sur une tête plongeante de Song (88e). Au classement, les hommes de Wenger restent à cinq points des Blues, tout comme Manchester United qui a battu Tottenham (2-0). Il ne pouvait en être autrement. Entre une équipe d'Arsenal irrésistible actuellement et celle de West Ham, bonne dernière de Premier League, ce derby londonien penchait sérieusement en faveur des hommes d'Arsène Wenger, samedi sur leur pelouse de l'Emirates Stadium. Le festival offensif pressenti n'a pourtant pas eu lieu bien que les Gunners venaient de marquer 14 buts en quatre succès consécutifs toutes compétitions confondues, dont le dernier obtenu en milieu de semaine à Newcastle (4-0) en Carling Cup. Arsenal s'est finalement contenté du minimum syndical, 1-0, devant des Hammers moins friables que prévus et qui ont pris de l'assurance au fil des minutes. Ce derby londonien a choisi son camp à la 88e grâce à une tête plongeante de Song, reprenant au point de penalty un centre parfaitement ajusté de Clichy. Le neveu de Rigobert méritait bien de recevoir l'énorme ovation de l'Emirates tant le Camerounais, comme à son habitude, a abattu un formidable boulot. Visiblement gêné par son adversaire, malgré un début de rencontre à son avantage, Arsenal n'a pas pour autant volé cette victoire. City mangé par les Loups Les plus grosses occasions étaient dans le camp de Fabregas et ses coéquipiers (voir les temps forts) qui ont également buté sur un Robert Green éclatant. Parmi les têtes d'affiche du bêtisier du mondial sud-africain pour sa boulette devant les Etats-Unis au premier tour (1-1), le gardien international anglais avait longtemps forcé le respect de tout en repoussant les tentatives de Fabregas (24e, 85e)), Squillaci (45e), Walcott (83e) quand ce n'était pas la transversale qui le suppléait sur un coup franc "juninhesque" de Samir Nasri (54e). West Ham aurait pu également se retrouver à 10 si l'arbitre, Mike Jones, avait sanctionné le clash entre Parker et Denilson, le défenseur de West Ham taclant violemment son adversaire (48e). A l'image de la faute qui a coûté récemment une jambe cassée à Ben Arfa, après l'attentat de De Jong, le directeur de jeu s'exempta de sortir un carton jaune même 30 secondes plus tard quand Parker bouscula Chamakh ! Du coté de Blackburn, Chelsea a également attendu les derniers instants pour faire respecter la hiérarchie. Grâce à une tête d'Ivanovic, oublié au second poteau, à la 84e minute, le leader a eu raison des Rovers (2-1). Après l'ouverture du score signée de l'ex-Auxerrois Benjani (22e), Anelka avait remis les siens dans le bon sens en égalisant peu de temps avant la pause, reprenant une offrande de Drogba (1-1, 39e). Les hommes de Carlo Ancelotti conservent cinq points d'avance au classement sur Arsenal, comme sur Manchester United qui, un peu plus tard, ont disposé de Tottenham (2-0) grâce à des réalisations de Vidic (31e) et Nani (85e). De son côté, Manchester City décroche et se retrouve à huit longueurs. Tevez and co ont eu peur des loups de Wolverhampton (1-2), 19e, enregistrant un second revers consécutif.