Les Packers en exhibition

  • A
  • A
Les Packers en exhibition
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Packers de Green Bay ont de nouveau confirmé leur domination sur la saison régulière NFL en atomisant les Oakland Raiders 46-16 pour une 13e victoire en 13 matches. Les Denver Broncos qui restent sur six victoires continuent de se rapprocher des playoffs tandis que les Houston Texans ont validé leur billet pour les phases finales pour la première fois de leur histoire.

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Packers de Green Bay ont de nouveau confirmé leur domination sur la saison régulière NFL en atomisant les Oakland Raiders 46-16 pour une 13e victoire en 13 matches. Les Denver Broncos qui restent sur six victoires continuent de se rapprocher des playoffs tandis que les Houston Texans ont validé leur billet pour les phases finales pour la première fois de leur histoire. LE TOP : Green Bay Packers Les Packers n'ont pas fait de détails face aux Oakland Raiders (46-16), pour le compte de la 14e journée. Leur infligeant un cinglant 34-0, ils ont littéralement tué le match dés la première période. Avec 281 yards pour 17/30 et deux passes de touchdown, Aaron Rodgers, le quaterback des vert et or semble toujours promis au titre de MVP de la saison régulière. Le running back, Ryan Grant (10 courses pour 85 yards) a quant à lui inscrit ses deux premiers touchdowns de la saison. Et pour compléter la fête, Mason Crosby a inscrit cinq field goals. LE FLOP : San Francisco 49ers Déjà qualifiés pour les playoffs et premier de leur poule, les 49ers ont chuté ce dimanche dans le choc de la NFC Ouest en Arizona contre les Cardinals (19-21). Comme souvent cette saison, San Francisco inscrit 12 points en première période grâce à son kicker, David Akers, mais concède un touchdown de 60 yards juste avant la pause. Au retour des vestiaires, Frank Gore (10 courses pour 72 yards) emporte le ballon dans l'endzone et porte l'avantage des Californiens à 19 à 7. Mais avec deux passes de touchdown délivré par le quaterback, John Skelton, les Cardinals coiffent sur le poteau les 49ers 21-19. Une contre-performance pour l'équipe or et rouge qui va maintenant devoir se battre pour la place de tête de série n°2 de la NFC avec les premiers de la division sud, qui ne sont autre que les New Orleans Saints, à égalité avec 10 victoires et 3 défaites. LE JOUEUR : Matt Prater (Denver Broncos) Peu habitué à être dans la lumière, c'est cette semaine le kicker des Denver Broncos, Matt Prater qui a volé la vedette à l'hyper-médiatique, Tim Tebow. Dans un match dominé par les défenses, ce sont les Chicago Bears qui réussissent à ouvrir le score et mener 10-0 à quelques minutes de la fin. Après un touchdown de Demaryius Thomas, les Broncos récupèrent la balle au niveau de leur 20 yards et remontent jusqu'à la ligne des 41 yards adverses en 48 secondes. C'est cet instant que Matt Prater choisit pour expédier un fabuleux field-goal de 59 yards qui propulse son équipe en prolongation. Quelques minutes plus tard, il réitérera son exploit cette fois-ci de 51 yards pour offrir un succès qui donne une sixième victoire de rang à son équipe. Ils en profitent par la même occasion pour se hisser seuls en tête de la division Ouest de l'AFC. LA STAT : 10 (Houston Texans) Depuis la création de cette franchise en 2002, c'est la première fois en 10 ans d'existence qu'elle atteint le nombre de 10 victoires en une saison et qu'elle se qualifie ainsi au passage pour les playoffs. Dans un match haletant qui les opposait ce dimanche aux Cincinatti Bengals, le troisième quaterback des rouge et bleu, T.J. Yates, s'est retrouvé sur sa ligne des 20 yards avec six points de retard à 2'31 du terme de la rencontre. Il a alors accompli, avec l'aide de ses coéquipiers, un raid de 80 yards à la fin duquel il a délivré une passe de touchdown de six yards pour Kevin Walter à trois secondes de la fin. Cette victoire, associée à la défaite des Tennesse Titans (17-22) contre les New Orleans Saints, leur assure la première place de l'AFC Sud et donc l'accession, pour la première fois de leur histoire, aux playoffs.