Les p'tits Bleus en finale

  • A
  • A
Les p'tits Bleus en finale
@ MaxPPP
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE -19 - Les Bleus (-19 ans) affronteront l'Espagne en finale.

EQUIPE DE FRANCE -19 - Les Bleus (-19 ans) affronteront l'Espagne en finale. Ils l'ont fait ! Pour la première fois depuis 2005, l'équipe de France des moins de 19 ans va disputer la finale des championnats d'Europe, vendredi face à l'Espagne. Mais que cette qualification fut compliquée à obtenir, face à une équipe croate que Francis Smerecki n'avait pas pris à la légère, évoquant, même, prophétique "un match compliqué, très serré, avec très peu d'occasions." Le sélectionneur tricolore se méfiait à juste titre d'une formation qui venait tout juste de laminer le Portugal pour obtenir son billet pour le dernier carré (5-0). Brillants en phase de poules, les petits Bleus ont bien cru tout perdre après un début de match catastrophique marqué par l'ouverture du score méritée de leurs adversaires, grâce à une tête d'Ademi (0-1, 3e). Une énième réalisation encaissée sur coup de pied arrêté - décidément un mal français – qui ne leur servait pas de leçon, un corner de Pamic manquant de peu de trouver preneur quelques instants plus tard (17e). Après une première tentative de Tafer dans la foulée, Sunu se créait lui une superbe occasion, mais la frappe inspirée du Gunner heurtait de plein fouet le poteau de Delac (32e). Succéder à Lloris, Diaby et Gourcuff Un portier croate qui finissait par céder devant Kakuta, le prodige de Chelsea profitant pleinement d'une offrande de Ticinovic pour signer son deuxième but de la compétition (1-1, 37e). Le match s'équilibrait encore un peu plus après le repos, alors que les Croates récoltaient deux cartons jaunes en cinq minutes à l'heure de jeu, signe de la maîtrise grandissante des Bleus. Les rentrées successives de Lacazette et Bakumbu confirmaient encore plus cette nouvelle domination dont les locaux étaient finalement récompensés.Le néo-Lorientais Coquelin, parti plein axe, servait avec beaucoup d'à-propos Bakumbu à l'entrée de la surface, le Sochalien ne se posait pas de question et offrait, sans contrôle, la victoire aux siens (2-1, 83e), pour le plus grand plaisir de d'Ornano. Place désormais à l'Espagne, impressionnante face à l'Angleterre (3-1), pour une revanche d'un Euro 2008 des -17 ans encore dans les mémoires bleues, même si Francis Smerecki évacuait, sur Direct 8, ce sentiment, tout en précisant: "on va tout faire pour les battre". On n'en attend pas moins de ceux qui aspirent à succéder aux Lloris, Diaby et autres Gourcuff, derniers lauréats français de l'épreuve.