Les notes: Sanchez à la hauteur

  • A
  • A
Les notes: Sanchez à la hauteur
Partagez sur :

Pour son premier Clasico en championnat, Alexis Sanchez a répondu aux attentes de Pep Guardiola qui l'a titularisé au détriment de David Villa. Le Chilien, auteur de l'égalisation, a livré un match plein et confirmé tout son talent. Xavi mais aussi Messi ont également séduit. L'Argentin n'a pas marqué, mais a largement contribué à la victoire barcelonaise (3-1) sur la pelouse de Santiago Bernabeu.

Pour son premier Clasico en championnat, Alexis Sanchez a répondu aux attentes de Pep Guardiola qui l'a titularisé au détriment de David Villa. Le Chilien, auteur de l'égalisation, a livré un match plein et confirmé tout son talent. Xavi mais aussi Messi ont également séduit. L'Argentin n'a pas marqué mais a largement contribué à la victoire barcelonaise (3-1) sur la pelouse de Santiago Bernabeu. Alexis SANCHEZ : 8. Titulaire surprise à la place de Villa, le Chilien a peiné à entrer dans le match. Sanctionné d'un carton pour une faute sur Di Maria, il s'est réveillé et a remis le Barça sur la voie en égalisant d'une belle frappe croisée sur un service de Messi. Une bonne deuxième période où il a martyrisé la défense madrilène, tout en puissance et en agilité. Remplacé par Villa (78e). ------------------------------------------------------- Victor VALDES : 3,5. Sa mauvaise relance d'entrée aurait pu plomber les siens. Une erreur impardonnable à ce niveau mais que ses partenaires ont su oublier. Il boxe une frappe de Ronaldo (19e) mais a réalisé deux autres relances totalement manquées que Xabi Alonso et Benzema n'ont pas su exploiter (13e et 55e). L'Espagnol s'est toutefois rattrapé avec un arrêt réflexe superbe sur une frappe de près de Kaka (84e). Daniel ALVES : 6,5. Il a d'abord cherché à bien bloquer son aile avant, enfin, de pouvoir sortir et apporter le surnombre comme il aime le faire. Sa deuxième période a été bien meilleure, le Brésilien pouvant distiller plusieurs bons centres dont celui offrant le but du break à Fabregas. Gerard PIQUE : 7. Le taulier de la défense blaugrana, c'était lui. A l'aise techniquement, présent dans les airs, bon dans son placement, l'ancien Mancunien a rendu une très bonne copie. Carles PUYOL :6,5. En bon aboyeur, il a secoué les siens, les encourageant constamment après l'ouverture du score rapide de Benzema. Comme souvent, il paraît parfois à la limite, mais tient toujours le choc. L'âme barcelonaise a encore répondu présent. Éric ABIDAL : 5,5. Le Français n'a pas voulu reculer devant le pressing madrilène et a cherché à monter régulièrement... au point d'être souvent pris dans le dos. A ensuite imposé sa présence pour bien tenir son couloir gauche. Solide et sobre. Xavi HERNANDEZ : 7,5. Il n'a pas paniqué face au gros pressing madrilène en début de match. Propre, sobre, il a joué à merveille son rôle de guide, distillant et orientant le jeu, comme à son habitude. Sa jolie reprise de volée a trouvé Marcelo et donné l'avantage au Barça. La réussite au service du talent. Sergio BUSQUETS : 6. L'Espagnol contre la frappe d'Ozil qui profite ensuite à Benzema sur l'ouverture du score du Real. Éternel ratisseur, présent dans les duels, il a livré le match que Guardiola attendait. Andrès INIESTA: 6,5 Comme son compère Xavi, il a cherché à jouer simple et juste pour contrer le gros pressing madrilène. Patient, il a ensuite profité des espaces offerts en deuxième période pour créer le danger à l'image d'une pichenette d'école réalisée sur Coentrao. Remplacé par Pedro (89e). Lionel MESSI : 7,5. Que serait-il arrivé si M.Borbolan avait osé sortir le carton rouge (peut-être sévère) pour sa deuxième faute sur Xabi Alonso peu avant la pause ? L'Argentin, tendu et averti pour une contestation, a ensuite pris le dessus, gagnant son duel à distance avec Ronaldo après avoir offert le premier but à Sanchez. Il n'a pas marqué, mais n'en a pas moins pesé pour autant, étant impliqué sur tous les buts. Cesc FABREGAS : 7. D'abord en difficulté dans son positionnement, il s'est attaché à jouer simple, décrochant beaucoup. Avant de trouver l'ouverture de la tête, marquant son 8e but en 10 titularisations cette saison. Forcément marquant... Remplacé par Keita (78e).