Les notes: Sakho marque des points

  • A
  • A
Les notes: Sakho marque des points
Partagez sur :

Si ce France-Belgique a été assez fermé, mardi soir au Stade de France, il a permis à Mamadou Sakho, titulaire dans l'axe de la défense, de s'illustrer aux yeux de Laurent Blanc à sept mois de l'Euro 2012. Offensivement en revanche, Marvin Martin et Loïc Rémy ont peiné à exister.

Si ce France-Belgique a été assez fermé, mardi soir au Stade de France, il a permis à Mamadou Sakho, titulaire dans l'axe de la défense, de s'illustrer aux yeux de Laurent Blanc à sept mois de l'Euro 2012. Offensivement en revanche, Marvin Martin et Loïc Rémy ont peiné à exister. Mamadou SAKHO : 6,5 A sept mois de l'Euro 2012, certains ont plus à jouer que d'autres. Le défenseur parisien en fait partie et a été très convaincant. Imposant dans le domaine aérien et puissant dans les duels, il a su neutraliser Mirallas et s'est bien entendu avec Rami. A n'en pas douter, il a marqué des points dans l'esprit de Laurent Blanc. ------------------------------------------ Hugo LLORIS : 6 Décisif sur une double tentative à bout portant de Mirallas (74e), le portier lyonnais a aussi eu chaud sur une tête décroisée dans le petit filet extérieur de Van Buyten (16e) et une autre tentative de Fellaini (60e). Mais il a globalement vécu un match tranquille. A signaler tout de même un dégagement au pied sur un adversaire loin de rassurer ses partenaires (57e). Peut-être parce qu'il était froid... Anthony REVEILLERE : 5,5 Attentif et rigoureux en défense, le latéral droit lyonnais n'a pas apporté grand-chose offensivement, laissant souvent Rémy se débrouiller. Dommage, car avec une possession nettement à leur avantage, les Bleus auraient eu besoin de centres pour faire douter la défense belge. C'est d'ailleurs sur l'un de ses rares services que Benzema a failli trouver l'ouverture (71e). Adil RAMI : 6 Installé comme titulaire indéboulonnable dans l'axe, le défenseur de Valence s'est montré rassurant, montrant l'exemple à son jeune partenaire en défense centrale. Il ne s'est, pour une fois, pas trop éparpillé dans le jeu et s'est montré efficace au marquage, même s'il a été approximatif sur quelques relances. Un match solide, dans l'ensemble. Eric ABIDAL : 5 Le défenseur barcelonais, positionné dans le couloir gauche, a eu les mêmes difficultés que Réveillère, à savoir qu'il a trop peu combiné avec Ribéry devant lui, étant même parfois un peu brouillon dans la relance. Au moins a-t-il bien verrouillé son côté en défense, laissant à Dembelé et Fellaini peu d'occasions de centrer. Yann M'VILA : non noté Assez quelconque dans la relance, le milieu de terrain rennais n'a pas eu trop le loisir de s'illustrer, quittant ses partenaires avant la pause après un contact spectaculaire avec Hazard (37e). Remplacé par Maxime GONALONS (note 6), qui s'est mis en évidence d'entrée de seconde période avec une belle frappe lointaine non cadrée (48e) et a été plutôt mordant dans l'entrejeu. Yohan CABAYE : 5 S'il a eu de bonnes intentions, et s'est beaucoup livré à la récupération, il a peiné à trouver des solutions dans son rôle de relayeur, comme ses partenaires du reste. Un tir capté sans problème par Courtois, après un corner, lui a permis de montrer le bout de son nez aux abords de la surface adverse. Marvin MARTIN : 4,5 Auteur d'une passe décisive pour Rémy face aux Etats-Unis, le meneur de jeu sochalien a eu du mal à fluidifier le jeu au milieu et à servir Benzema, Ribéry et Rémy proprement. Il faut dire que les Bleus ont souvent joué de manière assez directe alors que lui a davantage besoin de ballons dans les pieds. Franck RIBERY : 5,5 Aligné dans le couloir gauche, comme vendredi dernier, le milieu du Bayern a été explosif en contre-attaque, en témoigne sa frappe rasante stoppée par Courtois (27e), qu'il a alerté une deuxième fois suite à une ouverture de Cabaye (32e). Mais il a aussi manqué de lucidité en tardant trop à frapper à certains moments ou en cherchant à faire la différence seul. Remplacé par Florent MALOUDA (73e), très discret. Loïc REMY : 4 L'attaquant marseillais aspirait à être titulaire après son but inscrit face aux Etats-Unis. Il l'était ce soir, mais il a eu du mal à exister côté droit, Vermaelen l'ayant bien neutralisé. Il a également pâti du manque de soutien offensif de Réveillère, ne se montrant dangereux que sur une tête au point de penalty (29e). Transparent en seconde période. Remplacé par un Jérémy MENEZ (73e) remuant. Karim BENZEMA : 5,5 Le buteur du Real Madrid a beaucoup souffert en première période face au traitement que lui ont réservé les défenseurs adverses, notamment lorsqu'il a - beaucoup - décroché. Quelques appels tranchants côté gauche et un coup franc hors cadre (31e) ont égayé sa première période. Marqué de très près, il a ensuite vu son tir enroulé détourné en corner suite à un bon service de Ribéry (58e) et sa tête passer de peu à côté (71e). Remplacé par Olivier GIROUD (73e).