Les notes: Rooney redevient Rooney

  • A
  • A
Les notes: Rooney redevient Rooney
Partagez sur :

En-dedans durant une bonne partie de la saison, l'attaquant mancunien revient progressivement à son meilleur niveau. Face à Chelsea, mercredi à Stamford Bridge en quart de finale aller de la Ligue des champions, Wayne Rooney a récité une partition assez complète, agrémentée par le seul but de la rencontre. Rooney est de retour au bon moment.

En-dedans durant une bonne partie de la saison, l'attaquant mancunien revient progressivement à son meilleur niveau. Face à Chelsea, mercredi à Stamford Bridge en quart de finale aller de la Ligue des champions, Wayne Rooney a récité une partition assez complète, agrémentée par le seul but de la rencontre. Rooney est de retour au bon moment. Wayne ROONEY : 7,5 Le grincheux avant-centre a retrouvé toutes ses sensations depuis quelques semaines. Physiquement au point, il s'est multiplié sur le front de l'attaque, venant souvent soutenir les montées d'Evra. On l'a vu parfois en meneur de jeu tout en ne rechignant pas au pressing défensif ou à sprinter dans son camp pour récupérer la balle. Un match assez plein avec le seul but de ce quart de finale, quasiment décisif pour le retour. ----------------------------------------------------- Erwin VAN DER SAR : 7 Le quadra se porte bien, très bien même. Le Néerlandais s'est montré décisif à plusieurs reprises: un tir puissant de Drogba (19e), en s'envolant sur la tête décroisée de Torres (74e) et en ne tremblant pas sur le coup franc de Lampard en fin de rencontre (81e). RAFAEL : 5 Le Brésilien a réalisé une performance plutôt solide même si Zhirkov, en première période, a pu décocher quelques centres. Il sera remplacé sur blessure par NANI à la 52e minute. Le Portugais se consacrera essentiellement à occuper la place du jeune défenseur. Nemanja VIDIC : 6 Au diapason de son partenaire de l'axe central, Ferdinand, le Serbe n'a pas commis de faute aux conséquences fâcheuses, appliqué à la surveillance de Drogba et Torres. Mission accomplie notamment au vu de la prestation de l'Espagnol. Rio FERDINAND : 6,5 On attendait son retour avec curiosité. L'Anglais n'a pas déçu les fans de MU après 10 semaines sans compétition. Il n'a pas donné l'impression de signer un match de reprise. Anticipation, solidité, duels généralement maîtrisés, Ferdinand a rendu une copie bien propre. Son pied haut de la 80e sur la tête de Malouda est l'exception à la règle. Patrice EVRA : 7 Il est monté en régime petit à petit avec une franche accélération au retour des vestiaires. La seconde période du Français est d'ailleurs à ranger dans la catégorie de l'excellence. Après avoir sauvé sur sa ligne (45e) et devant Anelka dans la surface (88e), on notera un seul bémol: ce geste dans le temps additionnel (90+2e), qui aurait pu valoir un penalty pour les Blues. Antonio VALENCIA : 5,5 Si Ferguson l'avait consigné à un rôle exclusivement défensif, l'Equatorien a bien tenu son rôle, taclant parfois comme un défenseur de formation. En revanche, il n'a pas apporté grand-chose, pour ne pas dire rien, en percussion sur son côté droit. Cela n'a pas altéré de toute façon le rendement de son équipe. Michael CARRICK : 6 Comme à son habitude, il a tenu le rôle de milieu devant la défense, chargé la plupart du temps de la première relance. Sans être spectaculaire, il a sérieusement contrarié l'activité d'Essien, Lampard ou d'un Ramires transparent. Il est également l'auteur de l'ouverture millimétrée pour Giggs qui amènera le but de Rooney. Ji-Sung PARK : 6 Dans le même registre que Valencia, le Coréen n'a pas ménagé ses efforts toute la partie durant pour sécuriser sa zone, contribuant efficacement et généreusement à museler le milieu adverse. Son abnégation et sa discipline sont une garantie en or pour Ferguson. Remplacé par Chris SMALLING (94e). Ryan GIGGS : 6 Comme Van der Sar, il démontre que les ans n'ont pas de poids sur son rendement. L'artificier gallois a offert sur un plateau le but à Rooney, anticipant parfaitement le long ballon de Carrick. Javier HERNANDEZ : 4,5 Le jeune Mexicain n'a pas eu la réussite des derniers matches. Ferguson l'a quand même maintenu dans son dispositif avant de le remplacer logiquement par Dimitar BERBATOV (78e).