Les notes: Messi décisif, Abidal incisif

  • A
  • A
Les notes: Messi décisif, Abidal incisif
Partagez sur :

Revanchard après un match aller où il n'avait guère brillé, Lionel Messi a été le détonateur de la victoire de Barcelone contre Arsenal (3-1), ce mardi soir au Camp Nou, en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. L'ailier argentin a inscrit un doublé qui a permis aux Catalans de se qualifier. Eric Abidal, Daniel Alves, Xavi Hernandez et Andres Iniesta ont également été à leur avantage.

Revanchard après un match aller où il n'avait guère brillé, Lionel Messi a été le détonateur de la victoire de Barcelone contre Arsenal (3-1), ce mardi soir au Camp Nou, en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. L'ailier argentin a inscrit un doublé qui a permis aux Catalans de se qualifier. Eric Abidal, Daniel Alves, Xavi Hernandez et Andres Iniesta ont également été à leur avantage. Lionel MESSI : 8 Muet - et maladroit - au match aller, le lutin argentin s'est montré patient au Camp Nou. Et ça lui a souri ! Aligné dans l'axe au coup d'envoi, il a fait mal à la défense des Gunners par ses appels incessants dans la profondeur mais s'est aussi, dans un premier temps, beaucoup heurté au mur londonien, ce qui l'a parfois contraint à venir chercher les ballons plus bas. Sa persévérance a payé puisque, après des slaloms usants pour Koscielny et Djourou puis une frappe rasante (45e+1), il a ouvert le score juste avant la pause d'un geste génial, un petit piqué pour lui-même qui lui a permis d'effacer Almunia (45e+2). Toujours aussi percutant après le repos, il a scellé le score en trompant Almunia sur penalty (71e). Un match plein. ------------------------------------- Victor VALDES : 5 Impuissant sur le but contre son camp de Busquets (53e), le gardien barcelonais n'a pas été mauvais. Il n'a tout simplement rien eu à faire. Zéro tir pour Arsenal, telle est la statistique marquante de ce match retour. Si Bendtner n'avait pas manqué son contrôle en fin de rencontre (87e), il aurait sans doute pu être un peu plus utile pour ses partenaires... Daniel ALVES : 6,5 D'abord gêné par le pressing de Nasri quand il a voulu monter sur son côté droit, il a insisté et a bien fait ! Mais si son explosivité a été très utile pour le Barça, comme lorsqu'il s'est essayé à la frappe à l'heure de jeu (61e), puis en fin de match (86e) sans réussite, son agressivité a parfois été à la limite. Cela n'enlèvera rien à sa belle prestation. Sergio BUSQUETS : 5 Reculé d'un cran en l'absence de Puyol, il ne s'est pas contenté de défendre, en tentant d'alerter de manière assez directe les attaquants catalans en début de rencontre. Mais les montées répétées d'Alves, plus ailier que latéral, l'ont obligé à compenser côté droit. Une copie propre... avant son but contre son camp, une tête dévissée sur un corner frappé par Nasri (53e). Eric ABIDAL : 7,5 Décalé dans l'axe pour suppléer Piqué, il a été très solide et a su étouffer Van Persie quand il a fallu, ce qui a fini par agacer le buteur néerlandais. L'international français s'est même offert le luxe de monter pour tenter de forcer le verrou des Gunners (40e). Quand il est dans cette forme-là, il est tout simplement infranchissable. ADRIANO Correia : 6 Très remuant sur le flanc gauche avant la pause, il n'a pas hésité à apporter le surnombre dans un couloir souvent délaissé par Villa devant lui. C'est sur un décalage de l'attaquant blaugrana qu'il a d'ailleurs trouvé le poteau d'un puissant centre-tir (36e). L'ancien joueur sévillan, remplacé par MAXWELL (90e), a été plus discret après le repos. XAVI Hernandez : 7 Plutôt effacé en première période, son influence ayant été plutôt bien neutralisée par le rideau défensif anglais, il est sorti de l'ombre après le repos en doublant la mise pour le Barça d'un tir légèrement dévié par Sagna (69e) puis en servant dans un trou de souris Pedro (71e), fauché par Koscielny sur le penalty qui a permis à Messi d'inscrire un doublé. Javier MASCHERANO : 6,5 Précieux à la récupération dans son rôle de sentinelle devant la défense, il a aussi bien orienté le jeu en qualité de premier relayeur. Parfois rugueux dans les duels, il a été très actif dans le pressing a fait don de son corps sur un contre mal négocié par Bendtner (87e). Un match sérieux avant son remplacement par Seydou KEITA (88e). Andres INIESTA : 7 Face au dense milieu de terrain anglais, il a bien su conserver le ballon et orienter le jeu mais ses transmissions à Messi, Villa ou Pedro n'ont pas toujours été donné dans le bon tempo. Du moins jusqu'à sa récupération aux vingt mètres sur une mauvaise relance de Fabregas et son offrande pour l'Argentin (45e+2). Le stratège catalan a aussi été à l'origine du jeu à trois qui a amené le deuxième but blaugrana (69e). PEDRO Rodriguez : 6 Un bon appel dans le dos de la défense (4e), une frappe enroulée hors cadre (28e): l'ailier espagnol a beaucoup tenté en première période, contribuant à faire reculer l'équipe d'Arsenal, mais il a aussi eu pas mal de déchet, comme l'ensemble des joueurs offensifs barcelonais dans un premier temps. Fauché par Koscielny dans la surface, il a provoqué le penalty qui a permis au Barça de se qualifier (71e). David VILLA : 5,5 Cantonné au couloir gauche en début de match, il n'a pas eu beaucoup d'espace pour s'exprimer en repiquant souvent au centre mais son positionnement, entre Sagna et Djourou, a permis à Adriano de s'illustrer. Plus en vue après la pause, il a perdu ses deux face-à-face avec Almunia (54e, 68e) mais a été décisif lorsqu'il a servi en une touche Xavi sur le deuxième but (69e). Remplacé par Ibrahim AFELLAY (82e), qui a buté deux fois sur Almunia dès son entrée en jeu (83e, 85e).