Les notes: Mandanda tenait bon...

  • A
  • A
Les notes: Mandanda tenait bon...
Partagez sur :

Irréprochable pendant 90 minutes face à Arsenal (0-1), Steve Mandanda a fini par céder dans le temps additionnel de cette rencontre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Autre homme fort de cette rencontre côté marseillais, Nicolas Nkoulou a une fois de plus prouvé qu'il fallait compter avec lui. Cesar Azpilicueta peut quant à lui avoir des regrets...

Irréprochable pendant 90 minutes face à Arsenal (0-1), Steve Mandanda a fini par céder dans le temps additionnel de cette rencontre de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue des champions. Autre homme fort de cette rencontre côté marseillais, Nicolas Nkoulou a une fois de plus prouvé qu'il fallait compter avec lui. Cesar Azpilicueta peut quant à lui avoir des regrets... Steve MANDANDA: 7 A quelques secondes près, le capitaine phocéen bouclait, après Toulouse (0-0), son deuxième match consécutif sans encaisser de but, une première cette saison. Mais Ramsey est arrivé, inscrivant l'unique but de la rencontre sans que la responsabilité du portier phocéen ne soit vraiment engagée (0-1, 92e). Très rassurant jusqu'alors, notamment sur les balles aériennes, le capitaine phocéen a soulagé sa défense même s'il a parfois dû dégager en catastrophe, comme sur ces trois corners consécutifs où il a même été suppléé sur sa ligne par Diawara sur une tête de Van Persie (21e). Deux arrêts réflexes et décisifs face au même Van Persie (91e) et à Walcott (63e). --------------------------------------------------- Cesar AZPILICUETA: 3.5 Son retour dans le onze de départ n'était dû qu'à la suspension d'un Rod Fanni pourtant loin d'être irréprochable en ce moment. Et le jeune Espagnol n'a pas franchement perturbé l'ordre établi par son entraîneur, malgré quelques bonnes combinaisons avec Valbuena. Et il oublie complètement Ramsey sur le but du Gallois (92e)... Nicolas NKOULOU: 7 Meilleur marseillais à Toulouse, le Camerounais a confirmé face aux Gunners de son coéquipier en sélection Alex Song. Costaud et agressif contre Van Persie et ses coéquipiers, il n'aura cédé qu'une seule fois, face à Walcott (63e), avant que Mandanda ne sauve son camp dans la foulée. L'ancien Monégasque sera difficile à déloger de l'équipe-type. Souleymane DIAWARA: 6.5 Le Sénégalais est sur la bonne voie, c'est désormais une certitude. Héroïque sur une tête de Van Persie qu'il sauve sur sa ligne après avoir touché le ballon de la main (21e), il a ensuite continué à se montrer costaud en dépit de quelques errances. Logiquement averti pour un tampon sur Arshavin (49e). Jérémy MOREL: 4 L'ancien Lorientais reste une énigme. Il a eu toutes les peines du monde à contenir Walcott, usant même de techniques illicites pour stopper le dragster londonien. S'est ensuite autorisé quelques montées, comme sur ce service pour Rémy (53e). Alou DIARRA: 5.5 Lui aussi était de retour en tant que titulaire, après avoir purgé un match de suspension à Toulouse. Positionné dans son poste classique de sentinelle, l'ancien Bordelais s'est montré plus transcendant que lors de ses dernières sorties, notamment sur ses interventions défensives. Prenant le moins de risques possible et se contentant la plupart du temps de passes courtes, il tente sa chance sur une frappe lointaine, mais dévissée (23e). Benoît CHEYROU: 5 En demi-teinte samedi dernier au Stadium, l'ancien Auxerrois a eu quelques difficultés à se montrer influent dans le jeu. Auteur du premier vrai tir marseillais de la rencontre (11e), il a ensuite frappé la plupart des coups de pied arrêtés, comme ce coup franc à destination de Rémy (38e). On attend plus. Suppléé par Kaboré (87e). Lucho GONZALEZ: 4 Encore très décevant. L'Argentin s'est une fois de plus révélé quelconque, même s'il s'est retrouvé à plusieurs reprises dans la zone de vérité. Mais il n'a pas réussi à attraper le cadre sur un centre de Valbuena (31e), avant de mal négocier un centre de Rémy (58e). Sifflé par le Vélodrome lors de son remplacement par Amalfitano (73e). Mathieu VALBUENA: 6 Des intentions, mais du déchet. "Petit vélo" a beaucoup tenté, à l'image de ce centre mal exploité par Lucho (35e), ou ce dribble chaloupé conclu par un centre à ras de terre (82e), sans réussite. Une vraie activité au final pas récompensée. Loïc REMY: 5.5 L'attaquant tricolore n'a bénéficié que de très peu de ballons exploitables. Il provoque une première faute de Song, averti sur le coup (4e), avant sa plus grosse opportunité de la partie, quand il ridiculise Mertesacker avant de voir son tir dévié échouer en corner (30e). Auteur d'un bon centre mal exploité par Lucho et Ayew (58e), il cède ensuite sa place à Gignac (69e). André AYEW: 5.5 Nerveux, il est bêtement averti pour avoir réclamé à l'arbitre un carton jaune pour Jenkison, auteur d'une main dans sa surface (14e). Il a ensuite beaucoup défendu, manquant même d'être expulsé en toute fin de match. A obtenu des coups francs intéressants, à l'image de celui consécutif à une faute d'Arteta (54e) mais n'a pas suffisamment pesé sur le jeu.