Les notes: Evra et Ribéry discrets

  • A
  • A
Les notes: Evra et Ribéry discrets
Partagez sur :

Rappelés en équipe de France par Laurent Blanc, les bannis de Knysna, Patrice Evra et Franck Ribéry ont eu du mal à se mettre en évidence face au Luxembourg vendredi soir. Crispés en début de match, ils ont toutefois su se libérer au fil des minutes, surtout le joueur du Bayern, auteur d'un débordement décisif côté gauche sur le deuxième but inscrit par Yoann Gourcuff.

Rappelés en équipe de France par Laurent Blanc, les bannis de Knysna, Patrice Evra et Franck Ribéry ont eu du mal à se mettre en évidence face au Luxembourg vendredi soir. Crispés en début de match, ils ont toutefois su se libérer au fil des minutes, surtout le joueur du Bayern, auteur d'un débordement décisif côté gauche sur le deuxième but inscrit par Yoann Gourcuff. Hugo LLORIS: 5,5 Comme on pouvait s'y attendre, il n'a rien eu à faire. Juste quelques sorties autoritaires en tout début de match pour rassurer sa défense et un duel remporté face à Joachim dans les arrêts de jeu. Difficile de juger sa performance sur un tel match. Bacary SAGNA: 6,5 Peu sollicité en défense, il s'est montré très offensif dans son couloir droit et a délivré quelques très bons centres et a même frappé au but, mais Joubert était sur la trajectoire (40e). Il s'est aussi plutôt bien entendu avec Ribéry. Adil RAMI: 6 Appliqué, il a bien maîtrisé le seul attaquant luxembourgeois, Joachim. Il aurait même pu marquer sur deux têtes consécutives à des corners (4e et 65e). Son entente avec Mexès se peaufine match après match. Philippe MEXES: 7 Impeccable dans les duels, il a aussi fait admirer ses qualités de relance sur le jeu long. Auteur du premier but des siens, d'une belle tête, suite à un coup franc de Nasri (28e), il s'est comporté en véritable patron de la défense. Patrice EVRA: 5 Il a fait preuve d'envie dans les duels, mais il s'est montré aussi très emprunté en début de match, à l'image de ce contrôle manqué sur une passe latérale (14e). On ne l'a quasiment pas vu offensivement. Yann M'VILA: 7 Préféré à Alou Diarra au poste de milieu défensif, il a parfaitement tenu son rôle, ratissant un nombre incalculable de ballons. Un peu de déchet, mais largement compensé par son activité. Yoann GOURCUFF: 5 Un match en demi-teinte pour lui. Positionné en milieu relayeur, il a semblé chercher sa place en première période malgré une grosse débauche d'énergie. Monté d'un cran au retour des vestiaires, il n'a pas été vraiment plus efficace, sauf sur ce centre dévié de Ribéry qu'il a repris d'une belle frappe en déséquilibre pour doubler la mise (72e). Franck RIBERY: 5 Soucieux de bien faire pour son retour, il a tenté de jouer sobre en première période, mais a rarement fait la différence sur le côté droit. Malgré des choix pas toujours judicieux, il a eu le mérite de persévérer et a su faire la différence sur le côté gauche sur le second but. Une prestation plutôt encourageante, à défaut d'être aboutie. Samir NASRI: 6 Pour sa première en tant que capitaine, le milieu d'Arsenal a voulu jouer simple. Auteur d'un coup franc parfaitement dosé pour l'ouverture du score de Mexès (28e), il a réalisé quelques belles accélérations dans l'axe. Florent MALOUDA: 5 Peu en vue, il a rarement fait les bons choix et a manqué de justesse dans le dernier geste, comme sur cette reprise à cinq mètres ratée (18e) ou ce tir contré in extremis par Hoffmann (39e). Auteur également d'une frappe du droit cadrée (44e), il a distillé quelques bons corners comme sur cette tête de Rami (65e). Karim BENZEMA: 6 S'il n'a pas trouvé le chemin des filets, l'attaquant du Real a multiplié les appels et les courses. Rarement trouvé en bonne position, il a toutefois failli faire la différence sur deux raids solitaires (42e et 67e), au cours desquels il a fait admirer sa technique. Il a aussi raté un but quasiment tout fait sur un tir manqué de Malouda (78e).