Les notes des Bleus

  • A
  • A
Les notes des Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Retrouvez les notes des Bleus après leur défaite face à la Chine (0-1).

EQUIPE DE FRANCE - Retrouvez les notes des Bleus après leur défaite face à la Chine (0-1).Lloris : 5 Difficile de donner une note au portier lyonnais sur ce match, tant il a manqué d'occasions de démontrer son talent. Sur le coup franc victorieux, il apprécie mal la trajectoire du ballon, il est vrai plus que surprenante.Sagna : 4. Le Gunner a livré un match à l'image des précédents. Propre, sans erreur notoire, mais sans coup d'éclat non plus. On attend toujours du latéral qu'il s'affirme comme un titulaire indiscutable, bien que ne souffrant pas d'une concurrence énorme. Réveillère (3.5), qui a enfin connu les joies du match en entrant à la pause, n'a pour sa part rien montré qui puisse lui offrir une place de titulaire.Gallas : 5.5. Rarement pris en défaut, il a montré qu'il revenait à son meilleur niveau. Rugueux dans les duels, il a également prouvé son importance sur coups de pied arrêtés offensifs, se trouvant souvent au bon endroit au bon moment. Il a même inscrit un but en première période (13e), logiquement refusé pour une position de hors-jeu.Abidal : 5. Passé à côté de son match face à la Tunisie, le Barcelonais s'est quelque peu repris. Appliqué, il a fait parler sa vitesse pour rattraper les rares situations délicates concédées par les Bleus. Aligné aux côtés de Gallas pour la troisième fois en autant de matches de préparation, l'entente entre les deux hommes semble commencer à porter ses fruits.Evra : 5. A l'image de Sagna, on attend toujours du néo-capitaine qu'il signe une performance en Bleu du même niveau que celles qu'il réalise presque chaque semaine avec Manchester United. Son implication n'est pas à remettre en cause, mais il n'a pas encore trouvé le bon dosage.Gourcuff : 5 Il a débuté son match par de nombreuses pertes de balle, inhabituelles, comme s'il ne parvenait pas à se placer. Mieux par la suite, notamment à la retombée de nombreux ballons renvoyés dans l'axe par la défense. Il semble plus à l'aise lorsqu'il évolue plus haut sur le terrain.Toulalan : 5. Il a souvent colmaté les brèches, récupérant un grand nombre de ballons. Le problème est qu'il en a perdu quasiment autant, notamment lorsqu'il a tenté d'orienter le jeu par de longues ouvertures.Malouda : 6. Physiquement et techniquement, il apparaît comme l'un des Bleus les plus percutants. Le problème, c'est qu'il n'a encore rien fait de décisif. Lui aussi, sa zone de prédilection semble se trouver plus près de la surface de réparation. Abou Diaby (7), entré en jeu à sa place, a une fois de plus tiré son épingle du jeu, ce qu'il fut peut-être le seul à faire sur cette rencontre. Physique, technique, le joueur d'Arsenal a pesé sur la fin de match, ratant l'égalisation de peu.Govou : 3.5. Le débat sur son utilité sur le terrain en phase offensive avait fait rage avant le match, nul doute qu'il repartira de plus belle après. Le désormais ancien Lyonnais n'a jamais pesé en phase offensive, et a multiplié les fautes techniques, à l'image de ses contrôles ratés. Remplacé par Mathieu Valbuena (5.5), qui a plus centré que lui en 20 minutes et a eu le mérite de tenter des choses, sans grande réussite il est vrai.Anelka : 5.5. Mis sous pression avant la rencontre, il a montré un visage plus intéressant, se trouvant davantage dans la surface sans pour autant y camper. Ses appels sur les côtés ont été bons, mais il a rarement été mis en bonne position dans l'axe. Thierry Henry (5.5), entré à sa place, a semblé avoir retrouvé du rythme, se procurant deux occasions d'égaliser en fin de match.Ribéry : 6. Il a entamé sa rencontre comme les deux précédentes, plein gaz sur son aile gauche sans réussite dans le dernier geste. Il semble désireux d'endosser le costume de l'homme décisif des Bleus, mais en jouant en moins de touches, comme en début de seconde période, il crée également des décalages. A méditer. Entré sur l'aile gauche à sa place, André-Pierre Gignac (5) a encore prouvé qu'il avait du coeur, ce qui ne peut pas éternellement compenser le manque de repères à ce poste.