Les notes: Belhanda méritait mieux

  • A
  • A
Les notes: Belhanda méritait mieux
Partagez sur :

La finale de la Coupe de la Ligue 2011 ne s'est pas jouée à grand-chose et les Montpelliérains nourrissent naturellement des regrets et notamment Younes Belhanda, auteur d'une performance remarquable samedi au Stade de France contre l'Olympique de Marseille.

La finale de la Coupe de la Ligue 2011 ne s'est pas jouée à grand-chose et les Montpelliérains nourrissent naturellement des regrets et notamment Younes Belhanda, auteur d'une performance remarquable samedi au Stade de France contre l'Olympique de Marseille. Younes BELHANDA: 7 Sa technique et son sens du jeu ne sont plus à présenter. Dans un rôle de numéro 10, le Marocain a pesé sur le jeu de Montpellier et enquiquiné longtemps les Marseillais. Chargé des coups de pied arrêtés, son petit numéro dans le temps additionnel de la première période ne méritait pas qu'il glisse avant de frapper. ------------------------------------------------------ Laurent PIONNIER: 6 Remplaçant de Jourdren, turn-over oblige, il n'a pas grand-chose à se reprocher. Sauvé par son montant droit sur la reprise de Valbuena (33e), il se détend parfaitement sur la tête de piquée d'Ayew après 20 secondes de jeu en seconde période. Masqué sur le but de Taiwo. Gary BOCALY: 6 Peu de déchets en première période, à la relance comme dans les duels. Avec la présence de Gignac dans son couloir au retour des vestiaires, il n'a pas non plus été dépassé même si l'ex-Toulousain s'est montré plus dangereux dans le second acte. Il enlève une balle de but à Gignac (60e) avant d'être averti à la 78e pour une faute sur Valbuena. Mapou YANGA-MBIWA: 6,5 Certainement le plus en vue des défenseurs montpelliérains, il a tenu la baraque comme un joueur expérimenté qu'il n'est pas encore. Pas récompensé de sa prestation solide et très prometteuse. Benjamin STAMBOULI: 5,5 En l'absence de Spahic et El Kaoutari, la charnière qu'il constituait avec Yanga-Mbiwa a démontré de belles qualités. Il n'a pas déçu et supporté la pression qui pouvait peser sur ses épaules. Cyril JEUNECHAMP: 5 Généreux dans les duels comme on le connaît, il n'a pas été rattrapé par sa réputation de joueur rugueux. On l'a vu plutôt appliqué et très défensif. Sa montée de la 35e minute et sa frappe ont obligé Mandanda à la vigilance. Joris MARVEAUX: 5,5 Très actif, il a tenté, à l'image de toute son équipe, d'imprimer un pressing constant au milieu de terrain, et de réduire les espaces de l'adversaire. Avec une certaine réussite en première période, un peu moins en vue au retour des vestiaires. Romain PITAU: 5,5 Il a joué son rôle de libéro du milieu comme à son habitude, avec discipline et solidité. Son expérience a été bien utile pour perturber l'entre-jeu olympien. Remplacé par Kabze à la 73e minute. Jamel SAIHI: 6 Chargé des tâches plutôt défensives aux côtés de Pitau, il fut tout près de l'ouverture du score, mis en échec par l'arrêt réflexe de Mandanda (22e). Le Tunisien a joué sans complexe et marqué des points pour l'avenir. Souleymane CAMARA: 5 De la vitesse, de l'envie mais pas en réussite dans les derniers gestes. A sa décharge, il est tombé sur un Fanni bien inspiré. Passé à droite après la rentrée de Kabze. Olivier GIROUD: 5,5 Son impact physique, son jeu de tête et sa capacité à jouer quand il faut le rôle de pivot ont gêné la défense centrale marseillaise. S'il a manqué d'application sur un tir dévissé à l'entrée de la surface (50e), il n'a pas déjoué dans un rôle souvent ingrat. Il ne se replace pas sur le corner qui amène le but de Taiwo, laissant ainsi les Marseillais en jeu.