Les notes: Adebayor connait la chanson

  • A
  • A
Les notes: Adebayor connait la chanson
Partagez sur :

Débarqué cet hiver à Madrid pour offrir une solution offensive à José Mourinho, Emmanuel Adebayor a fait mieux que remplacer un Karim Benzema blessé. Auteur d'un doublé, il a rentabilisé en un seul match son transfert même si le reste ne fut pas parfait. Tous les deux incertains avant la rencontre, Marcelo et Cristiano Ronaldo ont fait preuve de beaucoup de disponibilité alors que la défense, malgré l'expulsion rapide de Peter Crouch, a fait preuve de fébrilité.

Débarqué cet hiver à Madrid pour offrir une solution offensive à José Mourinho, Emmanuel Adebayor a fait mieux que remplacer un Karim Benzema blessé. Auteur d'un doublé, il a rentabilisé en un seul match son transfert même si le reste ne fut pas parfait. Tous les deux incertains avant la rencontre, Marcelo et Cristiano Ronaldo ont fait preuve de beaucoup de disponibilité alors que la défense, malgré l'expulsion rapide de Peter Crouch, a fait preuve de fébrilité. Emmanuel Adebayor: 7 Face à une équipe qui lui a toujours réussi quand il évoluait avec Arsenal (8 buts en 9 matches), il a pérennisé cette statistique en ouvrant le score d'une belle tête croisée (5e) puis en doublant la marque (57e) d'un coup de boule ravageur. Une petite revanche personnelle pour l'attaquant togolais, très décrié après sa sortie manquée face à Gijon, même si ses carences techniques se sont encore fait sentir à l'approche du but. Chaudement applaudi à sa sortie. ------------------------------------- Iker Casillas: 5 Son 108e match de Ligue des champions, ce qui fait de lui le gardien le plus capé dans cette compétition, a sans doute été l'un des plus faciles à gérer. Malgré tout, on l'a connu beaucoup plus concentré comme sur cette grossière erreur de relance (43e) où il a raté son dégagement au pied. Un coup franc de Van der Vaart capté en deux temps (23e), et puis c'est tout. Sergio Ramos: 5,5 A son passif, il a laissé partir Bale plusieurs fois dans son dos, dont une a failli faire but (30e). Mais sa participation au jeu, avec notamment une magnifique remise de la tête pour Adebayor (32e), et son extraordinaire vitalité ont vite gommé ces imperfections. Un leader par la parole et par l'exemple. Pepe: 5 Plus que limite en huitièmes de finale contre Lyon, le défenseur portugais n'a encore pas fait dans la dentelle ce soir. Et encore, il a été avantagé par l'expulsion précoce de Crouch, qui aurait été un sacré client dans le domaine aérien. Au lieu du géant anglais, il s'est coltiné le frêle Van der Vaart puis le véloce Defoe sans trop souffrir mais sans trop rassurer non plus. Averti pour un tacle en retard, il sera suspendu lors du match retour. Ricardo Carvalho: 6 Beaucoup plus concerné que son compagnon de défense centrale, il a joué un ton en retrait de Pepe à la manière d'un libéro. C'est donc dans un fauteuil qu'il a commandé sa défense, intervenant néanmoins à deux reprises (29e, 52e) pour rattraper les erreurs de ses coéquipiers et sauver son camp. Encore sous la menace d'une suspension au prochain carton jaune. Marcelo: 7 Incertain jusqu'au dernier moment, à cause d'une côte douloureuse, il a vite effacé les doutes quant à sa condition physique en animant à lui tout seul le côté gauche du Real. Par ses accélérations balle au pied, il a mis Corluka au supplice pendant toute la rencontre. Un caviar pour Adebayor sur le deuxième but (57e). Pas du tout concerné défensivement où ses absences ont été colmatées par Carvalho. Sami Khedira: 5,5 Dans un style beaucoup moins spectaculaire que ses coéquipiers, il n'a pas donné sa part au chien, grattant de nombreux ballons dans les pieds adverses. Balle au pied, c'est pas non plus avec un déchet minimum pour une prise de risque, il est vrai, minimum également. Remplacé par Lassana Diarra (61e), très vite dans le ton de la partie et auteur de plusieurs passes inspirées. Xabi Alonso: 6 Toujours aussi précieux dans l'entrejeu par sa science du jeu, il tire le corner qui amène le premier but merengue. Le reste est un modèle de classe avec des transmissions propres, un travail d'orfèvre au milieu de terrain et de nouveaux kilomètres avalés sans sourciller. S'est contenté du minimum en seconde période quand le score était acquis. Mesut Ozil: 6,5 Beaucoup de socios lui accordent une grande part de la réussite du Real Madrid version 2010-11. Le meneur de jeu allemand ne les a pas fait mentir en apportant le danger sur chaque prise de balle. Et s'il lui manque encore ce côté tueur devant le but, il a provoqué de nombreux décalages par sa justesse technique et son volume de jeu. Angel Di Maria: 5,5 Hormis son but magistral d'une belle frappe du gauche (72e), il a sans doute été le joueur offensif madrilène le moins brillant. Sa façon de rentrer dans l'axe pour se mettre sur son pied gauche est souvent trop téléphonée, et les défenseurs londoniens l'ont vite bloqué. A eu le mérite de ne jamais baisser les bras avant de sortir, remplacé par Kaka (77e), passeur décisif sur le quatrième but madrilène. Cristiano Ronaldo: 6 Fallait-il le titulariser ce soir après une rééducation quelque peu accélérée ? L'attaquant portugais a tenté de répondre rapidement à cette question en essayant de se mettre en confiance par deux frappes forcées lors des trois premières minutes. Actif sur toute la largeur du terrain, il n'était néanmoins pas à 100% de ses capacités, comme le prouve son manque de jus sur certaines actions ou sa maladresse dans ses tirs aux buts (3/14 cadrés !). Sa réalisation vient néanmoins récompenser ses efforts.