Les Nets se paient Anthony...

  • A
  • A
Les Nets se paient Anthony...
Partagez sur :

Carmelo Anthony est décidément fâché avec les Nets! En visite dans le New Jersey après avoir vu son transfert chez l'autre franchise de New York finalement avorter cet hiver, la star des Nuggets a eu beau se fendre de 37 points pour l'occasion, Denver a en effet mordu la poussière 115-99. Nouvelles retrouvailles en revanche réussies pour LeBron James face aux Cavs...

Carmelo Anthony est décidément fâché avec les Nets! En visite dans le New Jersey après avoir vu son transfert chez l'autre franchise de New York finalement avorter cet hiver, la star des Nuggets a eu beau se fendre de 37 points pour l'occasion, Denver a en effet mordu la poussière 115-99. Nouvelles retrouvailles en revanche réussies pour LeBron James face aux Cavs... Le match de la nuit Carmelo Anthony a donc retrouvé le chemin du New Jersey. Mais nul doute que deux semaines après avoir vu son transfert chez les Nets capoter, Mikhail Prokhorov, le propriétaire des Nets, mettant un terme soudain aux négociations après une nouvelle surenchère des Nuggets, Melo se serait bien passé de cette visite dans les Meadowlands. La star de Denver a pourtant tout fait pour aviver les regrets des banlieusards new yorkais, mais ses 37 points à 12 sur 22 aux tirs et ses 9 rebonds n'auront pas suffi. La faute à des Nets évidemment particulièrement motivés pour l'occasion... "Je n'avais jamais connu ce genre de situation auparavant, mais c'est sûr qu'on était surmotivé pour ce match, concédait d'ailleurs Anthony Morrow à l'issue de la rencontre, il n'y avait rien de personnel contre Melo, mais on voulait montrer qu'on était une bonne équipe." La démonstration, le temps d'un match, aura donc été réussie. Dominateurs au rebond (38-27), à leur affaire en défense comme en attestent les 16 pertes de balle de leurs visiteurs, les Nets ont ainsi été particulièrement inspirés en défense, signant un joli 53,2% d'adresse collective et affichant même un 60% derrière l'arc. Morrow a d'ailleurs été le plus implacable puisque le sixième homme de la franchise du New Jersey n'a rien manqué, signant notamment un 4 sur 4 à trois points pour terminer avec 18 points au compteur. Réussite également au rendez-vous dans le secteur intérieur, Brook Lopez et Travis Outlaw inscrivant respectivement 27 et 21 points pour dominer les débats près du cercle. Ajoutez-y un Devin Harris à son aise comme jamais en chef d'orchestre, l'ancien Mav signant même un record personnel avec 16 passes décisives et le compte était bon pour les Nets. Malgré une tentative de rapproché au retour des vestiaires, les Nuggets n'ont d'ailleurs jamais été en mesure de rivaliser, leurs hôtes faisant la différence dès le premier quart, conclu avec dix longueurs d'avance. Carmelo Anthony le reconnaissait d'ailleurs sans peine. "Ils nous ont étouffés ce soir. On sentait qu'ils étaient vraiment motivés, et on n'a jamais été à la hauteur de leur investissement. Ils ont joué très dur et voulaient vraiment nous battre ce soir." soufflait ainsi celui qui restera au coeur des rumeurs jusqu'au 24 février, date limite des transferts... Les Français de la nuit Nuit à oublier pour le camp tricolore. La défaite a en effet été le plus souvent au rendez-vous et lorsqu'ils ont joué, les Français de sortie ce lundi n'ont guère brillé. C'est notamment le cas pour Boris Diaw, seul cadre bleu sur le pont. Non seulement ses Bobcats ont à nouveau calé à Utah, s'inclinant 83-78 malgré l'absence de Deron Williams dans les rangs mormons, mais le capitaine tricolore n'a pas non plus montré l'exemple avec 10 points à 4 sur 10 aux tirs, 2 rebonds et 1 interception en 34 minutes. Pour le reste, les seconds-rôles tricolore ont été réduits au mieux à de la figuration. Ainsi, si les Nets se sont donc offerts une belle victoire en dominant les Nuggets 115-99, Johan Petro n'en a guère profité avec seulement 10 minutes de jeu pour 2 points à 1 sur 4 aux tirs et 4 fautes face à son ancienne équipe. Ce fut encore plus court pour Ian Mahinmi face aux Wizards puisque le pivot texan n'a, lui, eu droit qu'à 8 minutes de jeu. L'ancien Palois a fait ce qu'il a néanmoins fait ce qu'il a pu avec 7 points à 2 sur 3 aux tirs et 3 sur 4 aux lancers, 2 rebonds et 1 contre. Et c'est toujours mieux que son vis-à-vis des Wizards Kevin Seraphin, le rookie français étant en effet cantonné au banc pour ce déplacement dans le Texas. Même punition, d'ailleurs, chez les Raptors pour un ancien de la maison Mavericks puisqu'Alexis Ajinça n'a pas eu voix au chapitre lors de la nouvelle défaite concédée par Toronto, la dernière à Indiana 93-104. Les chiffres de la nuit 1. Premier match et première victoire pour Frank Vogel, le successeur intérimaire de Jim O'Brien sur le banc des Pacers. Et si la première marche n'était pas trop haute avec la visite des Raptors, Toronto en étant en effet désormais à 12 défaites de rang, le nouvel entraîneur d'Indiana a fait plaisir à son président Larry Bird. Car si les Pacers l'ont emporté 104-93, ils le doivent principalement à ses plus jeunes joueurs: l'intérieur Roy Hilbert a ainsi compilé 24 points et 11 rebonds, Darrenn Collison a suivi avec 16 points et 6 passes et le rookie Paul George est sorti du banc pour ajouter 16 points. 21. Sans surprise, le Heat en général et LeBron James en particulier ont été impitoyables avec les Cavaliers. En visite à Miami, Cleveland en a en effet été quitte pour encaisser une 21e défaite consécutive, les Cavs, désormais 40 revers au compteur, n'étant plus qu'à deux défaites du record absolu en la matière. Et comme la veille à Orlando, la franchise de l'Ohio aura cédé dès le premier quart, y encaissant un 35-20 pour finalement s'incliner 117-90. Et si Dwyane Wade a été le plus prolifique, côté floridien, avec 34 points et 7 passes, King James n'a pas manqué de se rappeler au bon souvenir des Cavs en rendant 24 points et 8 passes... 24. Le calvaire se poursuit également pour les Wizards puisque les hommes de la capitale fédérale courent, eux, toujours derrière leur première victoire à l'extérieur. Défait 102-92 chez les Mavs, Washington en est ainsi à 24 défaites consécutives loin de ses bases et le record des 29 revers de rang des Mavs pour débuter la saison 1992-93 se rapproche... Cette fois, Washington a résisté jusqu'à la pause avant que Tyson Chandler, 18 points-18 rebonds, et Dirk Nowitzki, meilleur marqueur du match avec 24 points n'accélèrent au retour des vestiaires. A note également le flirt de Jason Kidd avec un nouveau triple-double, le meneur vétéran compilant 11 points, 11 passes et 9 rebonds. 39. Et un qui fait 39. Si les Clippers ont confirmé leurs bonnes dispositions du moment à domicile en y signant, face aux Bucks, un neuvième succès consécutif, ils le doivent bien à leur rookie vedette Blake Griffin. Vainqueurs 105-98, les Californiens ont en effet pu s'appuyer sur le 39e double-double de leur jeune intérieur, Griffin compilant, cette fois, 32 points et 11 rebonds pour mettre à la raison Milwaukee.