Les Mondiaux déjà derrière

  • A
  • A
Les Mondiaux déjà derrière
Partagez sur :

Les Mondiaux de Berlin tout juste achevés, les athlètes retrouvent déjà la compétition à l'occasion du Meeting de Zurich comptant pour la Golden League, vendredi. Bekele, Richards, Stewart et Isinbayeva sont sur les rangs pour tenter de décrocher la récompense finale.

Les Mondiaux de Berlin tout juste achevés, les athlètes retrouvent déjà la compétition à l'occasion du Meeting de Zurich comptant pour la Golden League, vendredi. Bekele, Richards, Stewart et Isinbayeva sont sur les rangs pour tenter de décrocher la récompense finale.Après des Championnats du monde marqués par les sacres de Bolt, Fraser, Semenya, Hooker, Bekele ou Vlasic, les acteurs de la Golden League sont de retour vendredi soir sur la piste zurichoise.Le meeting de Zurich sera l'occasion pour le public suisse d'apercevoir Usain Bolt, tout juste auréolé de ses trois premiers titres mondiaux sur 100 m, 200 m et 4x100 m. Forts de deux nouveaux records du monde, le Jamaïcain aura une nouvelle fois l'occasion de faire le show et de montrer, aux côtés d'Asafa Powell,que la Jamaïque ne domine pas uniquement le sprint en temps de grandes compétitions internationales.Ils seront aidés dans leur entreprise par leurs homologues féminins. Sur 100 mètres dames, sept des huit finalistes à Berlin seront ce soir dans les starting-blocks. Si Shelly-Ann Fraser l'avait emporté il y a dix jours, l'enjeu est tout autre ce soir pour Kerron Stewart. La vice-championne du monde reste dans la course au lingot, et une nouvelle deuxième place sur soir l'en écarterait. Trois autres athlètes pourraient profiter du faux pas de la Jamaïcaine. Kenenisa Bekele, Sanya Richards et Elena Isinbayeva prétendent eux aussi au million de dollars promis au vainqueur de toutes les étapes de la Golden League, et ont connu des fortunes diverses à l'occasion des Mondiaux qui viennent de s'achever.Peu de Français en liceLes deux premiers ont assis leur suprématie respectivement sur 5000 mètres et 400 mètres, en s'adjugeant l'or mondial sans aucune difficulté. La Russe, quant à elle, pourtant double championne du monde et double championne olympique à la perche, trop sûre d'elle, décidait de ne commencer son concours à qu'à 4,75 m. Choix risqué...trop risqué, puisque la Russe échouait à ses trois essais n'étant même pas classés à l'issue de la finale.Le reste du meeting sera marqué par la présence de la plupart des principaux acteurs des Championnats du monde par contre, pour voir des Français, il faudra repasser. Outre Martial Mbanjock sur 100 mètres et Mélanie Melfort à la hauteur, seul Bob Tahri, bronzé sur 3000 m steeple à Berlin, sera présent à Zurich.