Les mondiaux de Tokyo annulés

  • A
  • A
Les mondiaux de Tokyo annulés
@ REUTERS
Partagez sur :

PATINAGE - En raison du tremblement de terre, la Fédération internationale a annulé les Mondiaux.

La décision semblait s’imposer malgré les réticences de la fédération japonaise. Lundi matin, la Fédération internationale de patinage (ISU) l’a confirmée : les Championnats du monde de patinage artistique prévus à Tokyo du 21 au 27 mars sont annulés. En cause, le séisme qui a frappé l’archipel vendredi dernier.

Annulation ou report ?

Dans un communiqué publié lundi matin, la Fédération internationale (ISU) a tenu à préciser qu’elle n’avait pas encore tranché, en revanche, entre "le report de l'événement ou l’annulation pure et simple". Un simple report de la compétition "est bien entendu soumis à la confirmation, par les autorités japonaises, que la situation est revenue à la normale et permet la tenue en toute sécurité d'un évènement majeur dans la zone de Tokyo", précise le communiqué. Mais en l’état, aucune compétition n’est prévue dans les semaines à venir.

Pourtant, dans les heures qui ont suivi le séisme, la fédération japonaise se montrait beaucoup plus optimiste. Elle avait même envoyé un message à l'ISU l'assurant que la patinoire Yoyogi où devaient se tenir les Mondiaux n'avait pas souffert du séisme et que, au vu des conditions dans la capitale japonaise, la compétition semblait pouvoir avoir lieu. Mais sous la pression des instances internationales, la fédération japonaise a dû revoir sa position.

Amodio rapatrié en France

De son côté, la Fédération française des sports de glace (FFSG) a tranché le sort de son patineur prodige, Florent Amodio. Champion d’Europe en janvier dernier à Berne, le Français s’entraînait sur la petite île de Kyushu au moment de la catastrophe. Par mesure de précaution, il va être rapatrié en France lundi après-midi. Le président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Didier Gailhaguet, est content de cette nouvelle : "nous sommes soulagés pour Florent Amodio ainsi que pour Kim Lucine (autre patineur français, ndlr)".

Didier Gailhaguet a pu joindre les patineurs français au téléphone. "Ils étaient dans une île au Sud. Ils ont été moins exposés que les personnes qui se trouvent au nord du Japon ou à Tokyo", a-t-il expliqué à Europe 1 avant d’ajouter : "mais même là où ils se trouvaient, le volcan qui était endormi depuis près de 50 ans s’est remis en activité en lançant des cailloux à quatre kilomètres de haut. Toute la région est dans une situation extrêmement complexe. La sagesse commandait leur retour, c’est fait".

C'est la première fois depuis 50 ans que des Championnats du monde de patinage artistique sont annulés. En 1961, c’est une autre tragédie qui avait empêché la tenue de l’événement. A quelques jours du début des Mondiaux de Prague, l'ensemble de la délégation américaine avait péri dans l'accident d'un Boeing de la Sabena à son atterrissage à Bruxelles. L'émotion provoquée dans le monde du patinage avait poussé le comité exécutif de l'ISU à les annuler.