Les médaillables pour Daegu

  • A
  • A
Les médaillables pour Daegu
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

ATHLETISME - 46 athlètes tricolores seront aux Mondiaux de Daegu. Europe1.fr analyse leurs chances.

Plus que deux semaines avant le début des Championnats du monde d'athlétisme de Daegu (du 27 août au 4 septembre). La Fédération française a choisi cette date pour annoncer la sélection tricolore qui se rendra en Corée du Sud. Emmenée par Christophe Lemaitre et Renaud Lavillenie, la délégation française comprend 28 hommes et 18 hommes. Europe1.fr passe à la loupe les chances de médailles françaises.

Christophe Lemaitre, 620*620

© REUTERS

Un podium pour Lemaitre ? Il faudrait une catastrophe pour empêcher Usain Bolt d’empocher un deuxième sacre consécutif sur 100 m et sur 200 m. Les autres sprinteurs savent déjà qu’ils se battront pour le podium. Si Tyson Gay est blessé, Walter Dix fait figure d’outsider derrière la flèche jamaïcaine. Le Français pourrait, lui aussi, venir se placer. Avec un record personnel à 9 s 92 cette saison, Christophe Lemaitre a des raisons d’y croire. Après avoir brillé sur la scène européenne l’année dernière, il est l’heure de confirmer.

Renaud Lavillénie, 620*620

© REUTERS

Des perchistes en or. Renaud Lavillénie est sans doute la meilleure chance tricolore pour empocher un titre mondial à Daegu. Capable de bonds incroyables, le Français rêve de la consécration mondiale qui lui a échappée à Berlin, en 2009. Si Renaud Lavillenie n’est pas dans un bon jour, le clan français pourra toujours compter sur Romain Mesnil, médaillé d’argent il y a deux ans. Proche de la fin de sa carrière, il n’aura aucun complexe pour ce concours.

Myriam Soumaré, 620*620

© REUTERS

Les relais, une histoire française. Jamais favoris, souvent sur le podium. Voilà un adage qui pourrait résumer l’histoire des relais français. A Barcelone, les Français avaient fait sensation l’année dernière. Les hommes s’étaient imposés et les femmes avaient ramené l’argent. Cet été, les choses devraient être légèrement plus compliquées avec des nations reines comme les Etats-Unis, la Jamaïque ou encore les Bahamas. Mais une surprise est toujours possible, surtout chez les hommes…

Yohann Diniz, 620*620

© REUTERS

Yohann Diniz, la confirmation. Lui ne renonce jamais. Double champion d’Europe du 50 kilomètres marche, le Français n’a pas de très bons souvenirs des joutes mondiales. Toujours favori, Diniz a craqué aux JO de Pékin et aux Mondiaux de Berlin un an plus tard. Peut-être la pression, peut-être la concurrence. Mais qu’importe, Yohann Diniz ne renonce jamais. A Daegu, il rêve de briser la malédiction et de décrocher, enfin, un titre mondial.

Mekhissi, 620*620

© REUTERS

Les outsiders. Dans la délégation française, ils sont nombreux à pouvoir rêver d’une médaille. Après leur accrochage à Monaco, Mehdi Baala (1500 m) et Mahiedine Mekhissi (3000 m steeple) seront finalement à Daegu. Myriam Soumaré (100, 200, 4x100 m), Romain Barras (décathlon), da Antoinette Nana Djimou (heptathlon) peuvent aussi rêver d'un exploit.

L’équipe de France :

Hommes :

100 m: Christophe Lemaitre, Jimmy Vicaut
200 m: Christophe Lemaitre
1500 m: Mehdi Baala, Florian Carvalho, Yoann Kowal
110 m haies: Dimitri Bascou
3000 m steeple: Mahiedine Mekhissi Benabbad, Bouabdellah Tahri, Vincent Zouaoui Dandrieux
Perche: Renaud Lavillenie, Jérôme Clavier, Romain Mesnil
Longueur: Salim Sdiri
Triple saut: Benjamin Compaoré
Décathlon: Romain Barras
4x100 m: Christophe Lemaitre, Jimmy Vicaut, Emmanuel Biron, Yannick Lesourd, Martial Mbandjock, Pierre-Alexis Pessonneaux, Teddy Tinmar
4x400 m: Yoann Décimus, Nicolas Fillon, Yannick Fonsat, Mamoudou-Elimane Hanne, Teddy Venel
50 km marche: Yohann Diniz, Cédrix Houssaye, Bertrand Moulinet

Femmes :

100 m: Véronique Mang, Myriam Soumaré
200 m: Myriam Soumaré
10.000 m: Christelle Daunay
100 m haies: Cindy Billaud, Sandra Gomis
Hauteur: Mélanie Mefort
Longueur: Eloyse Lesueur
Marteau: Stéphanie Falzon
Heptathlon: Ida Antoinette Nana Djimou
4x100 m: Céline Distel, Ayodele Ikuesan, Lina Jacques-Sébastien, Carima Louami, Véronique Mang, Myriam Soumaré
4x400 m: Phara Anacharsis, Elea Mariama Diarra, Marie Gayot, Floria Guei, Muriel Hurtis