Les Mavs au triple galop

  • A
  • A
Les Mavs au triple galop
Partagez sur :

Dallas s'exporte plutôt bien, merci pour eux. Malgré la sortie précoce de Dirk Nowitzki sur blessure, les Mavericks, récents à vainqueurs à Miami et Orlando, se sont imposés à Oklahoma City (93-103), malgré les 28 points de Kevin Durant. Et voilà les Mavs en tête des bilans à l'extérieur. Dans les autres rencontres, Boris Diaw et Nicolas Batum ont notamment pu goûter à la victoire.

Dallas s'exporte plutôt bien, merci pour eux. Malgré la sortie précoce de Dirk Nowitzki sur blessure, les Mavericks, récents à vainqueurs à Miami et Orlando, se sont imposés à Oklahoma City (93-103), malgré les 28 points de Kevin Durant. Et voilà les Mavs en tête des bilans à l'extérieur. Dans les autres rencontres, Boris Diaw et Nicolas Batum ont notamment pu goûter à la victoire. Le match de la nuit : Oklahoma City - Dallas 93-103 Dallas, terreur de l'Ouest, mais pas seulement. Avec un bilan de onze victoires pour une seule défaite, les Mavericks sont de loin l'équipe la plus performante de la NBA à l'extérieur. Et leurs victimes n'ont rien de faire-valoir. La liste des victimes des Mavs cette semaine a de quoi faire frémir : Miami, Orlando et maintenant Oklahoma City, soit autant de candidats aux Finals. Lundi soir, c'est sur le ventre du Thunder que sont venus danser les Texans (93-103). Malgré les 28 points du meilleur marqueur de la ligue, Kevin Durant, la troupe de Rick Carlisle, absent pour cause d'opération au genou, semble actuellement capable de surmonter toutes les difficultés. Y compris la blessure de leur meilleur joueur. Car c'est sans Dirk Nowitzki, ou presque, que les Mavs se sont imposés au Ford Center. Touché au genou, l'intérieur allemand a dû quitter ses partenaires au milieu du deuxième quart temps, après avoir inscrit 13 points en 12 minutes. Mais même sur la touche, le grand Dirk sait donner de l'élan aux siens. "J'ai eu peur quand il est tombé, mais nous l'avons vu à la mi-temps, avec le sourire. Il nous a demandé le score (56-56), et nous a dit : 'Vous les tenez'. Ça nous a donné confiance", explique Jason Terry. A l'image du sixième-homme des Mavericks (13 points, 8 passes), les lieutenants de Nowitzki ont repris le flambeau : 21 points pour Caron Butler, 20 points pour Shawn Marion, et 10 points, 9 rebonds, 10 passes pour Jason Kidd. Dallas a fait la différence dans un quatrième quart temps remporté 24-12. Douze dernières minutes durant lesquelles le Thunder a été étouffé par la défense des Mavs (4 sur 18 aux tirs). Prochaine victime annoncée : les Toronto Raptors, mardi soir. Puis, 48 heures plus tard, place au derby texan, contre San Antonio. Soit l'affrontement entre les deux meilleures équipes de la Conférence Ouest. Ça s'annonce chaud bouillant. Et Nowitzki, a priori, devrait être de la partie. Les Français Tout va tellement bien à Dallas que même Alexis Ajinça s'illustre. Le pivot français a inscrit son premier panier à trois points depuis son arrivée dans la ligue, il y a deux ans et demi. C'est à l'image d'une soirée plutôt bonne pour le clan tricolore. Boris Diaw et Charlotte ont mis un terme à une série de 5 défaites de rang, face aux Pistons (105-100). Le capitaine des Bleus a participé activement (9 points, 5 rebonds dont 4 rebonds offensifs, et 6 passes décisives en 31 minutes). De nouveau dans le cinq de départ depuis la blessure de Brandon Roy, Nicolas Batum a marqué 7 points et capté 6 rebonds lors de la victoire de Portland dans l'Utah (91-96). Enfin, comme Ian Mahinmi avec Dallas, Johan Petro n'a pas pris part à la défaite à la défaite des Nets à Orlando (104-88), tout comme Kevin Seraphin avec Washington à Houston (100-93) et Pape Sy avec Atlanta chez les Timberwolves (90-95). Et pour cause, ce dernier a été expédié lundi par les Hawks en D-League. Sy évoluera avec le Utah Flash. La stat 15. Ou plutôt 0-15. C'est le triste bilan des Wizards en dehors de Washington. Cette fois, c'est à Houston que les hommes de la capitale fédérale ont été battus (100-93). Pourtant, avec Blatche, Hinrich et Young, tous à 17 points ou plus, ou même John Wall (13 points, 6 passes), de retour de blessure depuis deux matches, le potentiel est là. A l'inverse, les Rockets, qui en sont désormais à cinq victoires de rang, postulent désormais aux play-offs. Les Texans sont 9e à l'Ouest, à une victoire de Portland.