Les Mavs à la fête

  • A
  • A
Les Mavs à la fête
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Vainqueurs des Clippers (106-96), les Mavs reviennent fort en Conférence Ouest.

NBA - Vainqueurs des Clippers (106-96), les Mavs reviennent fort en Conférence Ouest. Le match : Clippers-Mavericks 96-106 Jason Kidd ne pouvait pas mieux célébrer son 37e anniversaire. Le meneur vétéran des Mavericks a été, avec 13 de ses 26 points inscrits dans le dernier quart-temps, le grand artisan de la victoire de Dallas sur les Clippers mardi (106-96). Un succès d'autant plus savoureux pour les Texans car, dans le même temps, les Nuggets ont chuté à New York (104-109). Voilà les hommes de Rick Carlisle revenus à hauteur de ceux de George Karl (47 V – 24 D) à la deuxième place de la conférence ouest alors que le sprint final de la saison régulière est lancé. A l'American Airlines Center, face à la plus faible des deux franchises de Los Angeles, rien ne fut facile pour les Mavs. Pourtant les deux premiers quart-temps le laissaient croire, lorsque sous la houlette de Dirk Nowitzki (18 points) les Texans déroulaient pour prendre le large à la mi-temps (62-48). Sauf qu'un imprévu allait changer la donne juste après le repos. La star allemande de Dallas se voyait infliger deux fautes techniques successives, la première pour une faute, la seconde pour contestation. Un vide soudain dont les Clippers profitaient immédiatement en passant un 15-4 à leurs hôtes sous la houlette d'un Drew Gooden (26 points – 20 rebonds) se rappelant au bon souvenir de ses anciens coéquipiers. Orphelins de leur arme offensive n°1, les Mavs perdaient le fil au point d'être menés, d'une longueur, à l'entame de l'ultime période (76-77). C'est le moment que choisit Kidd pour rappeler qu'il a encore de beaux restes. Inarrêtable, le meneur de jeu allait inscrire 13 des 30 derniers points de son équipe tout en continuant de distribuer les caviars. Avec 26 points et 12 passes décisives au final, pour son 24e double-double de la saison, l'ancien Nets était le héros d'une soirée pas comme les autres. "Ce fut un beau cadeau d'anniversaire et je suis fier que l'on ait décroché cette victoire", révélait-il. Une belle réussite saluée par ses coéquipiers, parmi lesquels Rodrigue Beaubois (10 points et 3 rebonds en 15 minutes) a tout intérêt de s'inspirer pour, pourquoi pas un jour, emboîter le pas de son illustre aîné. Les Français Rodrigue Beaubois, à son avantage avec les Mavs grâce à 10 points à 3 sur 6 aux tirs, 3 rebonds et, surtout, un dunk alley-oop sur passe de Jason Kidd des plus spectaculaires et lançant le 22-3 décisif passé aux Clippers à l'entame du dernier quart, il n'en a pas été de même, en revanche, pour son compatriote, représentant des Nuggets, Johan Petro. Car c'est sans lui que ses coéquipiers ont chuté à New York 106-96, l'intérieur français restant sur le banc, tandis que Joey Graham lui était préféré dans le cinq de départ. Beaubois n'a toutefois pas été le seul Tricolore à connaître une soirée faste. Car non seulement, Charlotte a décroché une victoire tout aussi précieuse dans la course aux playoffs de la Conférence Est en l'emportant 86-95 à Washington après prolongation. Mais Boris Diaw a également joué un rôle majeur dans cette victoire, terminant même co-meilleur marqueur des siens avec 17 points à 7 sur 15 aux tirs, 3 rebonds et 1 passe en 45 minutes et se montrant même décisif en prolongation avec quatre points inscrits pour valider, pour de bon, la victoire des Bobcats.