Les maîtres du relais

  • A
  • A
Les maîtres du relais
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLE - Le relais masculin français remporte l'or sur 4x100 m, les filles sont en argent.

ATHLE - Le relais masculin français remporte l'or sur 4x100 m, les filles sont en argent. Carton plein pour les sprinteurs français aux Championnats d'Europe de Barcelone. Après l'or de Christophe Lemaitre sur 100 et 200 mètres, l'Aixois a décroché un troisième titre européen avec ses coéquipiers du relais 4x100 mètres. Aux côtés de Jimmy Vicaut, Pierre-Alexis Pessonneaux et Martial Mbandjock, le Français s'est arraché pour remporter la course en 38"11, juste devant les Italiens (38"17) et les Allemands (38"44). Troisième médaille également pour Mbandjock à Barcelone, après les deux breloques en bronze ramenées sur 100 et 200 mètres. Placés au couloir 5, les Français ont réalisé une course propre, lancée par Jimmy Vicaut. Son premier virage, légèrement en retrait des autres concurrents, a été compensé par une superbe ligne droite opposée signée Christophe Lemaitre. Le roi du sprint en Espagne a passé le témoin de manière hésitante à Pierre-Alexis Pessonneaux, auteur d'un bon virage, avant que Martial Mbandjock ne termine le travail. Pas une mince affaire tant les Italiens semblaient avoir pris un ascendant décisif. Mais la fin de course du double médaillé de bronze a permis de combler le retard sur les Transalpins, finalement battus de six centièmes. L'argent pour les relayeuses françaises Moins de réussite en revanche pour les Françaises. Après l'argent de Véronique Mang et le bronze de Myriam Soumaré sur 100 mètres, les relayeuses avaient de réelles chances de décrocher le titre européen. Elles doivent finalement se contenter de l'argent sur 4x100 mètres en 42"45, battues par les Ukrainiennes (42"29, meilleure performance mondiale de l'année). "C'est dommage, je sens que je suis bien lancée mais je n'ai pas trop récupéré aux ischios donc j'ai du mal à terminer. Ça reste une belle médaille", a commenté Christine Arron. Pour Soumaré, sacrée sur 200 mètres, "c'est un bonheur multiplié par six car il ne faut pas oublier les remplaçantes qui ont participé aux séries."