Les Lakers touchent au but

  • A
  • A
Les Lakers touchent au but
Partagez sur :

Battus à Orlando (108-104) lors du match 3 de la finale NBA, les Lakers ont rectifié le tir dans la nuit de jeudi à vendredi et mènent désormais 3-1 dans la série. Kobe Bryant, auteur de 32 points, et ses coéquipiers se sont imposés face au Magic à l'issue des prolongations (99-91).

Battus à Orlando (108-104) lors du match 3 de la finale NBA, les Lakers ont rectifié le tir dans la nuit de jeudi à vendredi et mènent désormais 3-1. Kobe Bryant, auteur de 32 points, et ses coéquipiers se sont imposés face au Magic à l'issue des prolongations (99-91). Kobe Bryant touche au but. La vedette californienne n'est plus, en effet, qu'à une victoire d'un quatrième titre NBA, le premier sans Shaquille O'Neal. Et si l'autoproclamé Black Mamba recevra sans surprise, en cas de triomphe final, le titre de MVP des Finals, la victoire acquise par les Lakers face au Magic, ce jeudi, lors de la quatrième manche de leur série, prouve, une fois encore, que la franchise de Los Angeles peut tout autant compter sur sa force collective. Bryant n'a certes pas manqué d'être une nouvelle fois le californien le plus productif, KB24 compilant ainsi 32 points, 8 rebonds et 7 passes pour l'occasion, mais si les troupes de Phil Jackson l'ont emporté, elles le doivent tout autant aux seconds couteaux Trevor Ariza et Derek Fisher.Après une première mi-temps catastrophique, sanctionnée par un 0 sur 6 aux tirs, l'ancien Knick a en effet été l'homme clé de la remontée de Lakers alors que le Magic s'était échappé au point de compter 12 longueurs d'avance à la pause. Après une interception sur Hedo Turkoglu conclue par un dunk, Ariza a ainsi enchainé deux tirs primés, une pénétration et un lancer en moins de cinq minutes pour inscrire 11 points. Bryant n'a d'ailleurs pas manqué de saluer la performance de son coéquipier à l'issue de la rencontre. "Ils ont très bien défendus et on a eu du mal à mettre notre jeu en place, a ainsi expliqué l'arrière des Lakers, on était mal et c'est Trevor qui nous a relancé, notamment avec ses paniers à trois points qui ont écarté leur défense."Dwight Howard rate le cocheEt les félicitations étaient également de mises pour saluer la performance d'un autre artificier californien, le vétéran Derek Fisher. A la peine depuis le début des Finals, fâché avec son shoot et souvent pris de vitesse par son vis-à-vis Rafer Alston, le meneur californien s'est en effet rappelé au bon souvenir de tous en se montrant doublement décisif dans les ultimes secondes de la rencontre. C'est en effet lui qui a permis de décrocher la prolongation en inscrivant un tir primé synonyme d'égalisation sur la tête de Jameer Nelson.Et c'est toujours l'ancien Warrior qui a fait pencher la balance côté Los Angeles au cours de la prolongation en enquillant un autre tir primé alors que les deux équipes étaient au coude à coude avec à peine plus de 30 secondes à jouer. "Ils ont choisi de faire prise à deux sur Kobe sur la remise en jeu et Jameer Nelson m'a laissé de l'espace. Je sais que j'ai la confiance de mes coéquipiers et je n'ai pas hésité à prendre le tir." pouvait narrer Fisher à l'issue de la rencontre.Après avoir accusé jusqu'à six points de débours à l'entame du dernier acte, le Magic avait pourtant réussi à revenir au contact de leurs visiteurs, notamment grâce à un Mickael Pietrus retrouvé après un début de rencontre difficile et auteur, au final de 15 points. Puis même récupérer les commandes de la rencontre dans le sillage de Turkoglu, et compter, à son tour, cinq points d'avance avec moins de deux minutes à jouer... Las, 15 ans après les deux lancers manqués par Nick Anderson à onze secondes de la fin du premier match des Finals face aux Rockets (l'artificier en manquant deux nouveaux quelques secondes plus tard), les fans du Magic devront vivre avec le souvenir des deux lancers manqués par Dwight Howard à... 11 secondes de la fin du match 4 des Finals 2009! Aussi, le pivot floridien a eu beau être énorme en défense, au point de flirter avec le triple-double en compilant 16 points, 21 rebonds et 9 contres, ses 8 lancers manqués ainsi que ses 7 pertes de balle ont pesé lourd dans la défaite des siens.