Les Lakers, rois de l'Ouest

  • A
  • A
Les Lakers, rois de l'Ouest
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Vainqueur à Phoenix (111-103), Los Angeles rejoint Boston en Finals.

NBA - Vainqueur à Phoenix (111-103), Los Angeles rejoint Boston en Finals.Phoenix-LA Lakers 103-111Les Lakers l'emportent 4-2.Lakers-Celtics, douzième! Comme il y a deux ans, les Finals NBA auront en effet droit à un grand classique entre les deux franchises les plus prestigieuses de la Ligue. Une confrontation d'autant plus alléchante qu'elle mettra aux prises les deux derniers champions NBA, puisque si les Celtics avaient décroché un 17e titre, il y a deux ans, les Lakers s'étaient rattrapés, l'an passé, en dominant le Magic. Insuffisant néanmoins pour étancher la soif de revanche des Californiens. Kobe Bryant a ainsi déjà prévenu: "On a tous en mémoire la façon dont ils nous ont dominés il y a deux ans. Ils avaient vraiment été très forts et il faudra l'être à notre tour pour ne pas connaître la même déception. On va savoir si on a progressé depuis deux ans."Pour ce qui est de l'arrière californien, MVP des dernières Finals, cela ne fait guère de doute. En atteste encore une fois sa prestation réussie lors de ce match 6 à Phoenix. Car si les Lakers en ont fini avec les Suns, les hommes de Phil Jackson ayant donc bouclé leur qualification 4 victoires à 2 en l'emportant 103-111 en Arizona, ils le doivent bien à leur grande vedette. Non seulement pour ses 37 points à 12 sur 23 aux tirs, mais plus encore pour ses neuf points inscrits lors des deux dernières minutes alors que les Suns se faisaient de nouveau pressants. Et s'il n'en fallait qu'un, on retiendrait évidemment ce panier longue-distance enquillé malgré la défense de Grant Hill avec seulement 34 secondes à jouer et des hôtes à quatre points. La victoire était, cette fois, bien scellée...Ron Artest s'illustre à nouveauAprès avoir compté jusqu'à 18 points d'avance dans le second acte, les Lakers pensaient sûrement avoir fait le plus dur en attaquant la dernière ligne droite encore nantis d'un avantage de 17 longueurs. C'était sans compter sur les réservistes de l'Arizona... Emmené par Amare Stoudemire, le banc de Phoenix sonnait en effet la révolte, à l'image de Goran Dragic, auteur de 10 de ses 12 points dans le dernier quart, ou de Channing Frye, unique auteur d'un double-double avec12 points et 13 rebonds au compteur. Après avoir ouvert le quatrième acte sur un 8-0 en moins de deux minutes, les habituels remplaçants enchaînaient ainsi avec un 16-4 permettant aux Suns de revenir à cinq points avec cinq minutes à jouer. Mais si Steve Nash, finalement auteur de 21 points à 8 sur 11 aux tirs et 9 passes, y allait bien d'un layup pour ramener l'écart à trois points à deux minutes de la fin, c'est bien Kobe Bryant qui allait avoir le dernier mot!Du grand classique pour celui qui en est désormais à dix prestations à plus de 30 points lors de ses onze dernières rencontres, Bryant ayant d'ailleurs rejoint Kareem Abdul-Jabbar avec un 75e match de playoffs à au moins 30 unités au compteur, seul Michael Jordan ayant fait mieux avec 109 rencontres du genre. Aussi, alors qu'il tentera, à partir de jeudi, de décrocher une 11e bague de champions en tant qu'entraîneur, Phil Jackson pouvait bien féliciter son joueur vedette. "Il a vraiment livré un grande prestation ce soir. Il a été l'homme providentiel pour nous et a fait gagner l'équipe. L'équipe lui doit la victoire." KB 24 n'a toutefois pas été le seul à briller. Héros du match 5 avec son panier de la victoire inscrit au buzzer, Ron Artest semblait en effet particulièrement motivé après avoir pris les promesses de septième match de Steve Nash comme un manque de respect... Non content de donner le ton en défense face à Grant Hill, Artest a ainsi également été à la fête en attaque avec 25 points à 10 sur 16 aux tirs. De quoi faire oublier les difficultés du secteur intérieur californien, Pau Gasol et Lamar Odom devant en effet se contenter de 9 points à 2 sur 9 et de 6 à 3 sur 12. La faute, notamment, à Amare Stoudemire qui, pour ce qui était peut-être son dernier match avec les Suns, a été bien plus productif avec ses 27 points. Il en aurait néanmoins fallu bien plus pour empêcher les habituelles retrouvailles entre les Lakers et leurs meilleurs ennemis...